Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 15.11.2012

Le niveau d'adhésion aux propositions de la Commission Jospin

Missionnée par le Président de la République, la Commission sur la rénovation et la déontologie de la vie publique présidée par Lionel Jospin a rendu son rapport le 9 novembre 2012. Interrogés par l’Ifop pour le JDD.fr, les Français se montrent nettement favorables à ses principales propositions.

Plus de quatre personnes interrogées sur cinq déclarent en effet être favorables à l’interdiction du cumul d’un mandat parlementaire et d’un mandat d’exécutif local (86%), à la fermeture de tous les bureaux de vote à 20 heures en métropole pour l'élection présidentielle (84%), à l’introduction d’une dose de proportionnelle aux élections législatives (82%). Suscitant environ 75% d’approbation, la suppression de l’immunité pénale du Président de la République pendant la durée de son mandat (77%) et l’instauration d’une procédure de parrainage par 150 000 citoyens pour se présenter à l’élection présidentielle (74%) sont également des préconisations accueillies très favorablement par les Français. A un niveau inférieur, l’approbation du renforcement des pénalités financières pour les partis politiques qui ne présentent pas autant de candidates que de candidats lors des élections législatives est moins forte, mais concerne néanmoins deux tiers des interviewés (67%).

Notons que les principales propositions formulées par la Commission Jospin sont globalement approuvées par une majorité de personnes au sein de chaque sensibilité politique. Les sympathisants de l’UMP émettent cependant plus de réserves au sujet de la suppression de l’immunité pénale du Président de la République (57% d’entre eux approuvent contre 77% en moyenne) et de l’instauration d’une procédure de parrainage par 150 000 citoyens en lieu et place de l’actuelle procédure de parrainage par 500 élus pour se présenter à l’élection présidentielle (65% contre 74% en moyenne). Ils sont enfin très partagés concernant le renforcement des pénalités financières pour les partis politiques qui ne présentent pas autant de candidates que de candidats lors des élections législatives : 47% d’entre eux approuvent cette mesure, alors que 53% la désapprouvent.

Echantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) .

AVEC:  Le JDD.fr

Nous contacter

Frédéric Dabi Frédéric Dabi :
DGA - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email
Esteban Pratviel :
Chargé d'Etudes Senior - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38