Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 26.02.2016

Les traits d’image associés à Nicolas Sarkozy

On observe aujourd’hui observe une dégradation assez marquée de l'image du président des Républicains Nicolas Sarkozy, une image qui n’a cessé de se dégrader depuis son élection en 2007, et ce tant auprès des Français que des sympathisants Les Républicains.

Auprès de l’ensemble de la population, seuls 41% des Français pensent que Nicolas Sarkozy a « l'étoffe d'un Président », soit une base importante mais en baisse de 11 points par rapport à septembre 2014 (au moment de son retour en politique) et minoritaire alors qu’il déjà exercé cette fonction. Aussi, seul un tiers des Français (34%) lui reconnaît la volonté de changer les choses, contre 45% en septembre 2014 et 72% pendant la campagne présidentielle de 2017. Tous les autres traits d’image positifs associés à Nicolas Sarkozy s’avèrent dépréciés : 30% le jugent sympathique (-9 points depuis 2014), 25% apte à tenir ses engagements (-11), 23% proche des gens (-10) et seulement 22% « honnête » (une baisse de 7 points, au lendemain de l’annonce de sa mise en examen).

Les seuls traits d’image qu’une majorité de Français associe à Nicolas Sarkozy sont négatifs : 61% disent que le personnage les inquiète, et il « met en colère » 58%, soit les taux les plus hauts mesurés pour l’ancien Président de la République.

Chez les sympathisants Les Républicains, le diagnostic est inverse : les traits d’image positifs sont massivement associés à Nicolas Sarkozy, contrairement aux items négatifs. Cependant, lorsqu’on observe les évolutions dans le temps, même dans son socle électoral, Nicolas Sarkozy perd en crédit : 80% des sympathisants estiment qu’il a l’étoffe d’un Président de la République (-13 points depuis 2014), 73% qu’il veut vraiment changer les choses (-16), 69% qu’il est sympathique (-11), 62% qu’il comprend les problèmes des gens (-20), 61% qu’il tient ses engagements (-23) et 54% qu’il est honnête (-17). Aujourd’hui, Nicolas Sarkozy « inquiète » (31%) et « met en colère » (30%) un tiers des sympathisants de son parti (+14 et +17 points respectivement).

Echantillon de 975 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 19 au 22 février 2016.

AVEC:  ATLANTICO

Nous contacter

Jérôme Fourquet Jérôme Fourquet :
Directeur de Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38