Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Actualité 25.06.2015

[ENTRETIEN DU MOIS] Paris Workplace 2015 : "L’espace de travail devient clairement un levier RH"

Entretien avec Dimitri Boulte, Directeur Général Délégué de la Société Foncière Lyonnaise (SFL), leader sur le segment prime de l’immobilier tertiaire parisien. Il revient sur les grands enseignements du baromètre « Paris WorkPlace 2015 », mené avec l’Ifop afin de mesurer les perceptions et attentes des cadres franciliens (Paris et proche banlieue) vis-à-vis de leur lieu de travail.


SFL a révélé mi-juin les enseignements du baromètre Paris Workplace, initié en 2014 avec l’Ifop, dont l’objectif est d’évaluer la façon dont les cadres franciliens perçoivent leur lieu de travail. Il établit notamment pour la première fois le classement des quartiers de bureaux préférés des cadres parisiens. Quel territoire est le lauréat de cette édition 2015 ?
 
Paris Centre-Ouest (Etoile, Opéra, Bourse) arrive en tête des quartiers où il fait bon travailler (voir classement complet en pièce jointe). Au-delà du classement, Paris Workplace nous permet de comprendre les principales attentes des salariés en matière de lieu de travail.
On voit que la centralité et l’accessibilité en transports ont un impact énorme sur la vie personnelle des salariés et sur la vie de l’entreprise. Un cadre travaillant à Paris passe 30 h de moins par an dans les transports qu’un cadre qui travaille en banlieue, c’est l’équivalent de 4 jours de travail ! Et c’est loin d’être neutre pour l’entreprise, puisque le temps gagné dans les transports est en partie réinvesti sur le lieu de travail. Plus on travaille près de son domicile, plus on considère que le bureau est un lieu « où l’on aime passer du temps et pas seulement un lieu de travail où il s’agit de passer le moins de temps possible ».


En quoi l’environnement de quartier pèse sur les préférences des salariés interrogés ?

La vie de bureau commence en réalité à l’extérieur du bureau. Les cadres interrogés plébiscitent à près de 80 % des quartiers mixtes, avec des commerces et des logements plutôt que des quartiers exclusifs de bureaux.
Le sentiment de sécurité dans le quartier est aussi considéré comme primordial : les territoires plébiscités sont ceux qui sont considérés comme les plus sûrs.
Paris Centre-Ouest profite aussi d’un effet cluster : la proximité avec les clients, les partenaires, les concurrents donne le sentiment aux cadres d’être « là où ça se passe » et facilite la vie quotidienne (organisation de réunions, déjeuners de travail etc.). Les cadres de Paris-Ouest sont plus nombreux que les autres à considérer que leur lieu de travail impacte positivement la performance de leur entreprise. 


En quoi les bureaux sont un levier pour attirer et fidéliser les jeunes talents ?

Quand on offre des bureaux de qualité à ses salariés, on les retient plus facilement parce qu’on les place dans des conditions qu’ils ne retrouveront pas forcément ailleurs. C’est une sorte de « barrière à la sortie » et c’est une forme de rémunération non-monétaire qui a de la valeur.
C’est particulièrement vrai pour les jeunes : Paris Workplace montre que les moins de trente ans sont beaucoup plus sensibles que leurs aînés à l’impact des bureaux, ils jugent à plus de 80 % qu’ils influent sur leur bien-être, leur sentiment d’être valorisé, mais aussi le travail en équipe et même la performance globale de l’entreprise.
L’espace de travail devient clairement un levier RH qui génère de la satisfaction et de l’engagement ; c’est un actif de la marque employeur que les entreprises vont apprendre à manager et valoriser dans les années qui viennent. Elles vont aussi être amenées à évaluer de plus en plus finement la satisfaction de ses salariés en leur donnant la parole.

Télécharger le document

Nous contacter



tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38