Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Analyse 09.05.2016

Ifop Focus 136 - 3ème circonscription de Loire-Atlantique : le PS conserve son fief en dépit de mauvais reports

La candidate socialiste Karine Daniel a conservé à gauche la 3e circonscription de la Loire-Atlantique remise en jeu après le retour au gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Sous ce succès cependant : un fort recul du PS par rapport à 2012 et de mauvais reports des voix du candidat écologiste qui avait refusé d’appeler à voter PS au second tour. 

Un premier tour, l’abstention a atteint 74,5 %, un niveau impressionnant mais similaire aux dernières législatives partielles (78,3 % dans la 10e circonscription du Nord, 70,7 % dans la 2e circonscription des Yvelines et 66 % dans la 2e circonscription de l’Aisne). Alors qu’au premier tour des régionales en décembre 2015, seul le PS accusait un fort recul de mobilisation de son électorat, le premier tour de cette législative partielle a aussi été marqué par une nette démobilisation dans l’électorat de la droite classique et de celui du Front national. Le PS n’avait retrouvé en décembre dernier que 52 % de son électorat du premier tour des législatives de 2012 ; il n’en compte plus que 23 % tandis que LR qui résistait en décembre 2015 en conservant 87 % de son stock de voix de 2012 (cumul UMP et MoDem en 2012) n’en rassemble plus que 48 % à cette partielle.

Pour le FN, après une hausse importante lors des derniers scrutins, la chute est plus impressionnante encore. Au premier tour des régionales, il enregistrait une nette progression avec 151,6 % de ses voix des législatives de 2012. Mais, au premier tour de cette partielle, il ne retrouve plus que 57 % de son électorat de départ dans cette circonscription historiquement rétive au vote FN (8,4 % en 2012 contre 11,3 % au 1er tour de la législative partielle du 17 avril 2016). Cette apathie de l’électorat frontiste est loin de constituer la règle et la comparaison avec les trois autres législatives partielles de mars 2016 indique que l’électorat frontiste est capable de se mobiliser puissamment quand une victoire est plausible. Ainsi, dans l’Aisne et le Nord, où le FN s’est qualifié tour le 2nd tour, il a conservé respectivement 95 % et 64 % de son électorat de 2012. À l’inverse, dans les circonscriptions qui lui sont peu favorables, comme en Loire-Atlantique ou dans les Yvelines, où il n’a retrouvé que 52 % de ses électeurs de 2012, l’électorat du FN se mobilise mal.

Le PS l’a donc emporté, mais avec une avance fortement réduite par rapport aux précédentes législatives, ce qui annonce un scrutin douloureux en 2017 pour les socialistes. Le score du PS au premier tour dans cette circonscription est proche de l’étiage de 1993, scrutin qui avait abouti à une déroute historique du PS.

Télécharger le document

Nous contacter

Jérôme Fourquet Jérôme Fourquet :
Directeur de Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38