Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3836

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
23/02/2018

« Balises d’opinion » #18 - Les Français et l'affaire l'« affaire Wauquiez »

La Balise d’opinion #18 lancée par Ifop et Fiducial pour CNEWS et Sud Radio revient sur les propos tenus par Laurent Wauquiez à l’EM Lyon et enregistrés à son insu, alors qu’il s’exprimait devant des étudiants et tenait des propos virulents à l’égard d’autres personnalités politiques.
 
La notoriété du discours tenu par le président du parti Les Républicains est forte : 82% des Français en ont entendu parler, dont 59% qui savent précisément de quoi il s’agit.

Parmi les personnes ayant connaissance de cet épisode, 56% se disent choqués des propos de Laurent Wauquiez. Il s’agit avant tout des sympathisants La République en Marche (82%). A contrario, les moins choqués sont les personnes proches des partis les Républicains (31%) et Front National (40%), dont le comportement à l’égard des propos et de l’attitude de L. Wauquiez semble générer une certaine indifférence.

Une majorité de Français désapprouve la manière de parler de L. Wauquiez dans ces enregistrements révélés par Quotidien. Ainsi, seulement 44% approuvent l’idée qu’il a eu raison de parler de manière « cash », une part qui descend à 18% pour les sympathisants LREM. A l’inverse, les proches de LR (63%) et du FN (60%) approuvent en majorité le ton de parole et les propos dans l’enregistrement et se positionnent de manière similaire.
Opinion et Stratégies d'entreprise
23/02/2018

Enquête sur les violences sexuelles

La Fondation Jean Jaurès a souhaité disposer d’une enquête pour mesurer l’ampleur des violences sexuelles dans la société française et pour cerner les traumatismes qu’elles pouvaient provoquer parmi les victimes. L’enquête réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de 2167 femmes permet de dresser un premier état des lieux de la fréquence des différents comportements et attitudes sexistes et des violences sexuelles. La fréquence d’exposition des femmes à différents comportements sexistes ou à caractère sexuel est élevée. 58% des femmes interrogées ont déjà été exposées à des comportements déplacés, 57% à des propositions dérangeantes et une sur deux à des insultes ou des remarques à caractère sexiste (50%). Il en va quasiment de même pour ce qui est des gestes grossiers à connotation sexuelle (45% des femmes y ont déjà été confrontées) et même des caresses ou des attouchements à caractère sexuel sans leur consentement (43%). Si le fait le plus grave à savoir la « pénétration sexuelle avec violence, contrainte ou surprise », définition qui correspond légalement à un viol, est heureusement le moins fréquent, les chiffres obtenus dans cette enquête sont néanmoins massifs. Parmi l’échantillon représentatif de 2167 femmes interrogées, 12% d’entre elles déclarent avoir déjà subi ce que les textes définissent comme un viol. Pour une majorité de femmes victimes de viol, l'agression peut déboucher sur une fragilité psychologique importante voire même sur un état d’esprit suicidaire. Ainsi, 38% de ces femmes victimes d’un viol ont déjà sérieusement envisagé de se suicider contre « seulement » 22% des femmes en moyenne soit un écart de 16 points.
Opinion et Stratégies d'entreprise
22/02/2018

Les Français et le budget consacré aux TER

Dans un contexte de contrainte budgétaire, les régions sont confrontées à la question du remplacement des trains régionaux (TER) ayant peu d’usagers par des lignes d’autocars moins coûteuses. En effet, alors que moins de 2% des habitants de province utilisent régulièrement les TER, ces derniers coûtent 4 milliards d’euros par an aux régions. Aujourd’hui, 63 % des Français se déclarent favorables au remplacement des TER à faible fréquentation par des lignes d’autocars, dont 19% de « très favorables ». A l’exception des ouvriers et des chômeurs, bien plus favorables que la moyenne (74% dans les deux cas) à une telle proposition, l’adhésion des Français apparaît assez homogène dans les différents segments de population. Parallèlement, les cadres et les indépendants sont ceux qui s’y montrent le plus défavorables puisque, dans chacune de ces catégories, 44% n’adhèrent pas à cette proposition.