Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3423

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
15/02/2017

Emmanuel Macron : forces et faiblesses d'un électorat composite

Emmanuel Macron a défini En Marche comme étant un mouvement de gauche ET de droite. Ce positionnement central appelant au dépassement du clivage gauche/droite est entretenu dans ses meetings et discours dans lesquels les figures de la gauche côtoient des icônes historiques de la droite. Ce syncrétisme idéologique se retrouve dans la sociologie de son électorat qui agrège aujourd’hui des électeurs venant d’horizons variés voire opposés...
Opinion et Stratégies d'entreprise
15/02/2017

Les plus grosses chutes de popularité au cours des douze dernières années

Dans le dernier sondage Ifop-Fiducial, François Fillon enregistre une baisse de popularité de 19 points en un mois. Seuls 26% des sondés conservent une bonne opinion du candidat, contre 45% le mois dernier.

Une chute brutale, mais qui n'égale pas le "record" détenu par Dominique Strauss-Kahn: après l'affaire du Sofitel, l'ancien directeur du FMI avait enregistré une chute de 32 points en l'espace d'un mois, en mai 2011. Le registre n'est cependant pas le même, puisqu'il ne s'agit pas, pour François Fillon, d'une affaire privée mais de soupçons d'emplois fictifs. Souvenons nous également de la chute de Jérôme Cahuzac (-21 points) ou de celle de Michèle Alliot-Marie après son séjour chez Ben Ali (-17), chutes qui n'était pas étonnantes, mais qui compte tout de même parmi les plus fortes qu'on ait jamais connues.

Une désaffection chez les centristes

La dégringolade de François Fillon se traduit principalement par une désaffection de l'électorat centriste: il perd 33 points chez les électeurs du Modem, et 39 chez ceux de l'UDI. Ce sont des électorats attachés à la maîtrise des dépenses publiques, à la morale en politique, des électeurs qui n'étaient d'ailleurs pas acquis principalement à François Fillon. Le cœur de son électorat se trouve chez Les Républicains. Chez lui, la chute existe mais elle est moins rude: François Fillon ne perd "que" 12 points et conserve donc une certaine popularité.
Opinion et Stratégies d'entreprise
15/02/2017

Les Français et la place de la biodiversité dans la campagne présidentielle

Quatre Français sur cinq (81%) souhaiteraient que la question de la protection de la nature soit abordée pendant la campagne présidentielle d’après un sondage Ifop pour la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux). Ils sont même 29% « tout à fait favorables » à sa présence dans les débats entre les candidats. Les jeunes se révèlent les plus demandeurs de débats sur la biodiversité : 35% des jeunes âgés de moins de 35 ans se déclarent ainsi tout à fait favorables à ce que les candidats abordent ces questions (soit +6 points de différence par rapport à l’ensemble de la population).

Par ailleurs, 42% des travailleurs indépendants souhaiteraient « tout à fait » que la protection de la faune et de la flore soit présente lors de la campagne. Cette catégorie, composée notamment des agriculteurs, est particulièrement intéressée par les propositions des candidats sur ces questions (+13 points par rapport à l’ensemble). La ruralité est elle aussi directement concernée par la protection de la nature. Un tiers des habitants de communes rurales (34%) se dit ainsi tout à fait favorable à ce que les débats abordent les questions de biodiversité, contre 27 dans les communes urbaines de province et 31% en région parisienne.

Enfin, au regard de la proximité politique des interviewés, les Français se déclarant proches d’Europe Ecologie les Verts sont ceux qui se sentent les plus concernés par la protection de l’environnement : 66% d’entre eux attendent de la campagne qu’elle se focalise sur ces questions. A droite, seulement 22% des sympathisants du Front National ou de Les Républicains y sont tout à fait favorables (-7 points par rapport à l’ensemble).
Opinion et Stratégies d'entreprise
15/02/2017

ROLLING 2017 - L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE EN TEMPS RÉEL #10

Retrouvez tous les jours dès 18h les résultats de notre intention de vote présidentielle en contenu sur www.parismatch.com, iTELE et Sud Radio.

L'intention de vote du 14 février 2017 :
- Nathalie ARTHAUD : 0,5%
- Philippe POUTOU : 0,5%
- Jean-Luc MELENCHON : 11,5%
- Benoît HAMON : 14,5%
- Yannick JADOT : 1,5%
- Emmanuel MACRON : 19,5%
- François BAYROU : 5%
- François FILLON : 18,5%
- Nicolas DUPONT-AIGNAN : 3%
- Marine LE PEN : 25,5%
- Jacques CHEMINADE : 0%

Qu'est-ce qu'un « rolling » ?

Un « rolling » est un baromètre en continu réalisé chaque jour sur le principe d’un cumul de vagues d’enquêtes quotidiennes, l’échantillon global étant renouvelé partiellement chaque jour en intégrant les données recueillies le jour même et en excluant les données les plus anciennes. Concrètement, à partir du 29 janvier 2017, 500 personnes sont interrogés en ligne quotidiennement. La vague du jour est alors cumulée avec les vagues des deux jours précédents dans le cadre d’un échantillon agrégeant au total près de 1 500 personnes.

De par son caractère continu, un Rolling échappe à l’écueil majeur d’un baromètre réalisé à intervalle régulier : la discontinuité. En effet, en élimant les évolutions brusques observées d’une vague à l’autre dans les baromètres classiques, ce dispositif permet de lisser les effets de conjoncture et donc d’assurer un suivi plus stable et plus fin de l’actualité.

Alors qu’un baromètre classique peut être comparé à une succession de photographies, le rolling permet de restituer en temps réel le film de la campagne présidentielle.