Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3516

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
05/05/2017

Ifop Focus n°160 - Reports du second tour : quelles lignes de clivage dans les électorats Mélenchon et Fillon ?

Si l’annonce du soutien de Nicolas Dupont-Aignan à Marine Le Pen a polarisé l’attention ces derniers jours, les voix rassemblées au premier tour par le candidat souverainiste n’ont représenté que 4,7% des votants. Ce choix est certes important dans la mesure où il constitue un signe supplémentaire de la recomposition politique en cours, mais la clé du second tour réside d’abord dans l’attitude qu’adopteront les deux grands blocs que sont les électeurs de François Fillon et de Jean-Luc Mélenchon, qui ont rassemblé chacun près de 20% des voix au premier tour.

Les données du rolling Ifop-Fiducial pour Paris-Match, CNews et Sud Radio, nous permettent de suivre l’évolution des intentions de vote de ces deux électorats stratégiques, mais aussi d’analyser le profil des différents segments et d’identifier sur quelles lignes de clivage ces blocs vont se fragmenter au second tour en direction de l’un ou l’autre des candidats ou de l’abstention et du vote blanc ou nul.
Opinion et Stratégies d'entreprise
04/05/2017

Ifop Focus n°159 - Géographie et sociologie du vote Macron : un négatif du vote FN

Si la géographie du vote Le Pen correspond à une carte désormais bien connue, la physionomie du vote Macron, autre finaliste et candidat présentant une offre politique en rupture avec les schémas traditionnels, fait apparaître elle une carte assez inédite.
Opinion et Stratégies d'entreprise
03/05/2017

Les traits d’image comparés d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen

A quelques jours du dénouement de l’élection présidentielle de 2017, le second tour opposera Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche que les Français sont partagés s’agissant de l’image présidentielle des deux candidats, mais l’ancien Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique semble disposer d’atouts supplémentaires dans sa quête de la présidence de la République.

Emmanuel Macron est perçu comme le plus capable de défendre les intérêts de la France à l’étranger par 43% des personnes interrogées, tandis que 29% croient davantage en Marine Le Pen et 28% ne départagent pas les deux candidats sur cet aspect. La stature de président de la République est parallèlement légèrement plus prêtée au leader d’En Marche !, qui recueille 37% de citations contre 27% pour Marine Le Pen et 36% ne se prononçant pas. Les représentations associées à la présidente du Front National lui permettent de son côté d’être perçue comme la plus capable de garantir la sécurité des Français contre le terrorisme (42% contre 22% privilégiant Emmanuel Macron et 36% ne les départageant pas). Elle apparaît toutefois comme plus inquiétante pour 54% des personnes interrogées (contre 25% pour Emmanuel Macron et 21% ne se prononçant pas). Mais les Français semblent globalement peu enthousiasmés par les perspectives offertes à l’issue du second tour de l’élection présidentielle. 42% considèrent que ni l’un ni l’autre ne peuvent les rassembler (contre 36% pour Emmanuel Macron et 22% pour Marine Le Pen), alors que 45% ne les croient pas plus capables l’un que l’autre de faire baisser le chômage (contre 29% pour Emmanuel Macron et 26% pour Marine Le Pen).
Opinion et Stratégies d'entreprise
03/05/2017

Rolling Ifop du 2 mai 2017

Qu’auraient appelé à voter l’ensemble des électeurs Mélenchon s’ils avaient eu la parole ?

La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon a organisé jusqu’au 2 mai midi un vote en ligne auprès de ses adhérents pour déterminer la position officielle du mouvement dans l’optique du second tour de l’élection présidentielle. Dans le cadre du rolling Fiducial pour Paris Match CNews et Sud Radio, l’Ifop s’est intéressé à l’attitude souhaitée par l’ensemble des électeurs de Jean-Luc Mélenchon (et non seulement les membres du mouvement) sur le sujet.

- A peine quatre électeurs de Jean-Luc Mélenchon sur dix (41%) souhaitent que le mouvement se prononce en faveur d’Emmanuel Macron

En reprenant les modalités exactes de la consultation effectuée par la France Insoumise auprès de ses adhérents, c’est-à-dire en rejetant l’option Marine Le Pen, l’Ifop observe que moins d’un électeur Mélenchon sur deux se prononce en faveur du vote blanc ou nul (45%), contre 41% pour la candidature d’Emmanuel Macron. Quant aux autres (14%), ils déclarent préférer appeler à l’abstention.

- Si l’option du vote frontiste leur avait été offerte, à peine 12% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon auraient souhaité que leur mouvement se prononce en faveur de Marine Le Pen

Dans la configuration « réelle » à laquelle les électeurs de Jean-Luc Mélenchon seront confrontés au second tour (c'est-à-dire avec la présence dans l’équation du second tour de Marine Le Pen), on observe que seuls 12% de son électorat souhaite que son mouvement appelle à voter Marine Le Pen dans le cadre du second tour. La candidate du Front National attirerait tout particulièrement les « Insoumis » appartenant aux catégories populaires, les personnes peu diplômées ou vivant en milieu rural. Dans cette hypothèse, la part des électeurs favorables au vote blanc ou nul diminue, passant de 45% à 37% (soit 8 points de moins que lors que Marine Le Pen n’est pas soumise au choix des électeurs). La part de l’abstention diminue quant à elle de 4 points (10%). L’appel au vote en faveur d’Emmanuel Macron conserve le soutien qu’il avait de la part de quatre électeurs de Jean-Luc Mélenchon sur dix (41%) tout en progressant au sein de certaines catégories comme les jeunes de 18 à 24 ans (52%, soit une progression de 3 points) et les catégories supérieures (52%, soit une progression de 10 points).

- Les aspirations des électeurs à l’égard de la conduite du mouvement restent assez proches de leurs intentions de vote personnelles

A noter que le souhait de l’électorat Mélenchon concernant l’attitude du mouvement à adopter au second tour est assez proche de leurs intentions de vote. En effet, dans le cadre du rolling du jour, on note que sur 100 électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle, seulement 13 ont l’intention de voter pour Marine Le Pen au second tour. Les autres électeurs se partagent soit en faveur d’un vote pour Emmanuel Macron (50%), soit pensent s’abstenir ou voter blanc ou nul (37%).