Peut-on encore sauver la planète ?

1992, l’IFOP lance le 1er Observatoire du Développement Durable montrant l’évolution de la sensibilité des Français aux enjeux environnementaux.

 

En 1992, le sommet de la Terre de Rio a marqué le début d’un vaste programme mondial de lutte contre les changements climatiques. L’Ifop a décidé de prendre part au débat en mesurant les perceptions des Français sur ces nouveaux enjeux et teste les produits de la première marque de grande consommation investie sur  le terrain de la protection de l’environnement :  Maison Verte. Il est tôt, le grand public est encore peu sensibilisé.

 

Dix ans plus tard, en 2002, à l’occasion du sommet de Johannesburg, les lignes commencent à bouger. l’Ifop lance l’Observatoire du Développement Durable qui suivra durant douze années l’évolution de l’opinion sur des enjeux environnementaux et sociaux de la planète ainsi que l’engagement perçu de 120 grandes entreprises. Cet observatoire révèle la prise de conscience progressive du grand public puis le passage de la posture aux pratiques individuelles concrètes et leur traduction dans les modes de consommation.

 

En 2015, l’accord de Paris sur le climat (COP 21), dont Ifop était partenaire officiel, voit converger les engagements des états et les attentes du grand public à l’échelle mondiale. Même si Donald Trump annonce en 2017 le retrait des Etats Unis de l’accord, les grandes entreprises américaines s’engagent toutefois à contribuer aux engagements de Paris.

 

Poussé par l’opinion, le monde économique a pris le lead en matière de responsabilité à l’égard de la planète.

découvrez nos grandes dates

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.