En partenariat avec

Sondage 08/11/2011

A l’issue de la primaire socialiste, quels rapports de forces électoraux ?

Réalisée par l’Ifop, la deuxième grande enquête Paris Match – Europe 1 révèle des enseignements précieux sur le rapport de force électoral à moins de six mois de l’élection présidentielle :

1. Un avantage en faveur de François Hollande. Ce sondage Ifop révèle en premier lieu un phénomène inédit dans l’histoire de la Cinquième République s’agissant du premier tour d’une élection présidentielle : le Président sortant est nettement devancé par son principal concurrent à la magistrature suprême et n’apparaît pas aujourd’hui en situation d’arriver en tête au soir du premier tour. En effet, avec 32.5% des intentions de vote, François Hollande distance de 7 points Nicolas Sarkozy (25.5%).
2. Nicolas Sarkozy en position de challenger. Le rapport de force électoral demeure malaisé pour Nicolas Sarkozy qui aborde la campagne présidentielle, en situation délicate. Avec 25,5% des intentions de vote, le Président demeure encore éloigné – et ce en dépit du retrait récent de la candidature de Jean-Louis Borloo – de son score du 22 avril 2007 (31.1%). Il bénéficie certes d’une progression des intentions de vote en sa faveur mais qui reste ténue (+0.5 point depuis le 20 octobre, +2 points depuis début septembre).
3. Marine Le Pen à l’affût. Créditée de 19% des intentions de vote, la candidate du Front National apparaît aujourd’hui moins qu’au printemps dernier en situation de prétendre à figurer au second tour de l’élection présidentielle. L’écart avec le score du candidat Nicolas Sarkozy apparaît conséquent (6.5 points).Toutefois, les intentions de vote en faveur de Marine Le Pen repartent à la hausse (+2 points depuis le 20 octobre).
4. L’absence à 6 mois du scrutin d’un candidat “surprise”. Derrière le trio de tête Hollande- Sarkozy – Le Pen, aucune personnalité testée n’approche le seuil symbolique des 10% des intentions de vote. Cinq candidats, notamment les deux prétendants d’extrême gauche, recueillent même des scores inférieurs ou égaux à 0,5%. Avec 7% des intentions de vote, François Bayrou n’apparaît pas aujourd’hui en situation de se mêler comme en 2007 à la lutte pour la qualification au second tour. A gauche, Jean-Luc Mélenchon obtient 6% des intentions de vote contre 4.5% pour Eva Joly.
5. La gauche vainqueur au second tour. L’intention de vote du second tour accentue le rapport de force issu du premier tour et s’avère très défavorable au Président sortant : François Hollande obtiendrait 57% contre 43% en faveur de Nicolas Sarkozy. Celui-ci ne l’emporterait qu’auprès de segments traditionnels de l’électorat de droite, à savoir les personnes âgées de plus de 65 ans et les commerçants. L’écart Hollande-Sarkozy se resserre toutefois, comparé à l’enquête Ifop-JDD.fr réalisée au lendemain de la victoire du député de Corrèze à la Primaire (60%-40%).

Documents à télécharger

Rapport d'étude Annexes

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1843 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon national représentatif de 2056 personnes. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) et par téléphone du 2 au 4 novembre 2011.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories