épargne

En partenariat avec

Sondage

Baromètre 2020 de l’épargne en France et en région

Corollaire à l’attachement très fort des Français à l’épargne, plus de huit Français sur dix (83%) possèdent au moins un produit d’épargne dans un établissement bancaire ou financier.

 

30% des Français déclarent posséder un seul produit d’épargne et 53% plusieurs. Les Français sont nombreux à placer de l’argent de manière fréquente : 44% alimentent leurs produits épargne au moins une fois par mois, et les trois quarts (74%) d’entre eux au moins une fois tous les six mois.

 

Dans le détail des montants, les Français ayant de l’épargne déclarent posséder en moyenne
39 870€
(contre 44 217€ en 2019 dans le précédent baromètre), ce montant moyen dissimulant une importante hétérogénéité : parmi les Français se prononçant, 42% déclarent en effet posséder moins de 5 000€ (dont 22% moins de 1 000€) tandis que 12% déclarent détenir plus de 80 000 € en produit d’épargne.

 

Une épargne prudente pour faire face aux imprévus

 

46% de ceux possédant au moins un produit d’épargne déclarent que la principale raison qui les poussent à épargner est de constituer une épargne de précaution, pour faire face aux imprévus. Que ce soient des petits imprévus du quotidien, comme une panne de voiture ou le remplacement d’un appareil ménager pour 36%, ou plus spécifiquement dans le contexte actuel, pour faire face à une éventuelle situation exceptionnelle, comme la crise sanitaire de la Covid-19, pour 10% d’entre eux. Pour 27%, l’épargne sert avant tout à financer un projet. Projet à long terme pour 21% (comme un achat immobilier, la préparation de la retraite ou le financement des études) ou à court terme pour 6% d’entre eux (comme l’achat d’une voiture ou le financement d’un voyage). Pour 20%, c’est la volonté de dissocier leurs économies de leur compte courant qui les poussent à épargner et 7% citent une autre raison.

 

Contrairement à notre précédent baromètre réalisé en juin 2019, la crise liée à la Covid-19 a « rebattu les cartes » de l’épargne en France. Les Français privilégient maintenant l’épargne de précaution plutôt que les projets à long terme Ils souhaitent pouvoir faire face à n’importe quelle crise, qu’elle soit financière ou sanitaire.

 

66% des Français ne comprennent pas le nouveau système de retraite…

 

L’impact du nouveau système de retraite à point, dont le projet de réforme est porté par le gouvernement, sur leur propre situation n’est pas clair pour 66% des français, et pour près d’un tiers (30%) son impact est même « pas du tout » clair.

 

Malgré quelques écarts générationnels, ce score est relativement homogène sur le critère d’âge, en revanche, on constate une importante différence selon le sexe : la proportion de femme estimant l’impact de ce nouveau système pas clair atteint en effet 73% (+7pts) contre seulement 58% (-8pts) des hommes.

 

…Et une importante proportion (40%) d’entre eux ne sait pas vers quel interlocuteur se tourner pour répondre à leurs questions ou demander des conseils sur la préparation de leur retraite

 

Et ils sont même 35% à compter sur leurs propres moyens pour chercher de l’information. La banque de l’épargnant n’arrive elle que loin derrière avec 23% mais largement devant les intermédiaires en ligne comme un courtier ou conseiller fiscal (cité par 6%) ou un autre interlocuteur (sans précisions), cité par 4% d’entre eux.

 

Les Français se pensent être de piètres connaisseurs en économie

 

Invités à estimer leur niveau de connaissance en matière d’Economie, les Français ne s’octroient même pas la moyenne, avec un score moyen atteignant seulement 4,95/10. Si la majorité (54%) d’entre eux estiment avoir des connaissances moyennes (note comprise entre 5 et 7/10), un tiers s’attribuent une note inférieure ou égale à 4 et seuls 13% estiment avoir de bonnes connaissances (note comprise entre 8 et 10).

 

Cette autoestimation de connaissances est confortée par le fait que si 69% des Français ont su reconnaître la définition de l’inflation parmi différentes propositions, seulement 52% ont su identifier celle du rendement. Au global, moins d’1 Français sur 2 (42%) connaît la signification de ces 2 termes qui sont pourtant des fondamentaux de l’économie.

 

 

Pour poursuivre la lecture :

 

[Finances] Les néobanques s’installent sur le marché depuis plusieurs années et concurrencent les banques traditionnelles…

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2 401 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 18 au 24 Aout 2020.

Vos interlocuteurs

Romain Bendavid Directeur de l'Expertise Corporate et Climat Social

Etienne Berthoz Chargé d'études

épargne

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2 401 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 18 au 24 Aout 2020.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories