En partenariat avec

Sondage

Chiffre du mois de juillet Mastercard – L’organisation des vacances du mois d’août dans le contexte post-Covid

Moins de la moitié des Français envisagent de partir en vacances entre fin juillet et fin août et une large majorité d’entre eux resteront en France.

 

47% des Français affirment qu’ils partiront en vacances entre fin juillet et fin août, dont 44% en France et seulement 3% à l’étranger, plus de deux tiers déclarent qu’ils ne partiront pas et 16 % qu’ils ne se sont pas encore décidé.

 

Parmi les plus nombreux à déclarer qu’ils partiront, les moins de 35 ans (56% , +9 pts par rapport à la moyenne), les CSP+ (65% ; +18pts), les habitants de région parisienne (62% ; +15pts), les personnes qui ont des enfants dans leur foyer (54% ; +7pts), et notamment les familles les plus nombreuses (72% dans les foyers composés de 3 enfants ou plus). Le niveau de vie joue logiquement un rôle majeur, si les catégories aisées (+ de 2 500€ mensuel) sont 62% (+15pts) à déclarer qu’ils partiront, ce n’est le cas que de 37% des catégories les plus pauvres (37% ; -10 pts).

A l’opposé, certaines catégories de la population sont significativement sous-représentés parmi les futurs vacanciers, c’est le cas notamment des plus de 65 ans (34% ; – 13pts), des personnes habitants en communes rurales (37%; -10pts) ou encore des personnes vivant seules (36%; -11pts).

 

La crise sanitaire liée au coronavirus a un impact sur les choix de plus de la moitié des vacanciers

 

Plus de la moitié des estivants (53%) déclare que la crise sanitaire a eu un impact sur son choix de destination, 42% sur leur choix d’hébergement et un tiers sur la durée de leurs congés (33%). 

 

Dans le détail, la crise sanitaire a eu au moins une incidence pour 61% des vacanciers Français et pour 1 vacancier sur 5 (21%) elle a eu une incidence sur l’ensemble des critères testés (choix de destination, choix d’hébergement et durée des congés).

 

La crise sanitaire a eu un impact sur le choix de destination de 65% des cadres et de 65% des vacanciers de la région parisienne (+12pts vs l’ensemble des vacanciers), potentiellement plus habitués aux séjours à l’étranger. Mais ceux dont le budget est moindre cette année sont également fortement touchés : 72% ont connu une incidence de la crise sur leur choix de destination (+19pts).

 

Le choix de l’hébergement est particulièrement affecté chez les catégories les moins aisées : ainsi seuls 35% (-7pts) des catégories aisées se disent touchées dans le choix de leur hébergement mais ce chiffre s’élève à 50% auprès des catégories les plus pauvres (+8pts). Encore une fois, ceux dont le budget vacances est moindre cette année ont également dû modifier leur choix d’hébergement (59%, +17pts).

 

De la même manière, le niveau de vie fait également varier l’impact de la crise sanitaire sur la durée des congés : 25% des catégories aisées ont du revoir la durée de leurs vacances en raison de la crise sanitaire contre 44% des catégories les plus pauvres. Ceux dont le budget vacance a été revu à la baisse sont également fortement touchés dans la durée de leurs congés (51%).

 

Près de 4 vacanciers Français sur 10 ont un budget pour leurs vacances inférieur à celui de 2019

 

Si la moitié des estivants déclare avoir un budget inchangé par rapport à l’année passée, 39% des vacanciers Français ont prévu un budget pour leurs vacances inférieur à celui de l’année passée. Enfin, seuls 11% ont un budget supérieur à l’année dernière.

 

Logiquement, ceux qui ont réduit leur budget sont surreprésentés dans les catégories les moins aisées (48%).

 

La location et l’hébergement chez des proches sont privilégiés par les Français pour leurs vacances d’été

 

En effet, 30% déclarent favoriser la location (appartement, maison ou chambre d’hôte) et 29% un hébergement chez des amis ou de la famille. Ils sont moins nombreux à citer le camping (16%) ou l’hôtel (12%). Enfin 5% choisiront le logement chez l’habitant et 8% un autre type d’hébergement.

 

Les familles nombreuses (3 enfants ou plus au foyer) privilégient davantage la location (49%, +19pts) et les personnes vivant seules sont plus nombreuses à favoriser l’hébergement chez des amis ou de la famille (38%, +11pts).  

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 22 au 23 juillet 2020.

Vos interlocuteurs

Romain Bendavid Directeur de l'Expertise Corporate & Work Experience

Etienne Berthoz Chargé d'études

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 22 au 23 juillet 2020.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories