cosmétique bio

Documents à télécharger

Présentation de l'étude Analyse de l'étude

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1047 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon de départ a été assurée par la méthode des quotas (âge, profession de la personne interviewée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 6 au 10 septembre 2018.

En partenariat avec

Sondage

Cosmétiques : le boom du bio ?

A l’heure où les géants français de la beauté s’apprêtent à lancer des gammes de produits bio (ex : « La Provençale » par l’Oréal le 4 octobre, « Garnier Bio » le 8 novembre), Nuoobox.com, site spécialisé dans la vente de produits cosmétiques bio ou naturels sur Internet, a souhaité faire le point sur l’évolution des comportements et des attentes des Françaises en matière de produits de beauté naturelle. Réalisée par l’Ifop auprès d’un échantillon de 1 000 Françaises, cette étude confirme l’engouement de la gent féminine pour les produits d’hygiène et de beauté « bio » ou naturels  tout en montrant que l’essor de ce marché reste freiné par les prix de ces produits et le manque de crédibilité des appellations « bio ».

 

Les chiffres clés

 

Le recours aux cosmétiques bio n’est plus l’apanage d’une minorité de consommatrices aisées, engagées ou particulièrement « éclairées » sur les méfaits que peuvent avoir ces produits sur la santé. Aujourd’hui, près des trois quarts des Françaises (72%) ont déjà utilisé un produit cosmétique bio au cours de leur vie.

 

Et pour beaucoup, l’achat de cosmétiques bio n’est pas une expérience lointaine qui remonterait à des années. Près de six Françaises sur dix en ont acheté au moins un l’an dernier, soit une proportion qui a presque doublé en huit ans, passant de 33% en 2010 à 58% en 2018.

 

Bénéficiant d’un mouvement de fond dépassant largement l’univers de la beauté, de l’hygiène et des soins, les cosmétiques bio s’imposent donc désormais comme les produits bio non alimentaires les plus achetés par les femmes (58%), devant les produits d’entretien ménager (54%), de jardinage (36%) ou textiles (28%).

 

Malgré une indéniable démocratisation de l’accès à ce marché, le profil de leurs consommatrices se distingue toujours par un niveau économique supérieur à la moyenne : les cadres étant par exemple nettement plus nombreuses (69%) que les ouvrières (43%) à en avoir acheté l’an passé.

 

Il est vrai que le prix reste le principal frein à l’utilisation de produits cosmétiques bio ou naturels, qu’elles en utilisent (61%) ou pas (66%). Toutefois, leur consommation reste aussi lestée par un manque de confiance vis-à-vis de leur naturalité réelle (40%), défiance entretenue par le flou et le nombre important d’appellation comme a pu l’illustrer récemment la controverse autour de la nouvelle norme ISO 16128.

écrit par Etienne Sellier, Assistant chargé d'études à l'Ifop

Votre interlocuteur

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

L’allocution télévisée d’Emmanuel Macron, lors de laquelle le président de la République a annoncé plusieurs mesures pour répondre aux attentes des « gilets...

Sondage

Le regard des Français sur le mouvement des « gilets jaunes » après les annonces d’Emmanuel Macron – Balises d’opinion #51

Alors que le mouvement des « gilets jaunes » semble s’ancrer dans la durée, la question de son éventuelle traduction sur la scène politique se pose avec une certaine...

Sondage

Le regard des Français sur le mouvement des « gilets jaunes » dans la perspective des élections européennes

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.