bitcoin

En partenariat avec

Sondage

Cryptomonnaies et NFT : FOLIE SPECULATIVE OU RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE ?

Du collier « bling-bling » en or serti d’un écran numérique rejouant des KO de MMA, aux sommes colossales dépensées par Neymar pour l’acquisition de « singes blasés » du très select Bored Ape Yatch Club, en passant par la vente sordide de la radiographie « tokenisée » d’une victime du Bataclan, l’actualité brûlante des NFT, peut laisser perplexe. Alors que de nombreux analystes annoncent l’hiver sur le marché des cryptomonnaies et que la « NFT-mania » semble peu à peu remplacer la « Bitcoin-mania », l’Ifop a interrogé les Français pour la première fois sur leurs perceptions associées à cette nouvelle technologie dans une enquête d’envergure pour le média spécialisé Cointribune : l’occasion de faire un point de l’état de l’opinion à la fois sur les cryptomonnaies et les NFT.

1) Si les cryptomonnaies sont maintenant largement connues des Français, les NFT sont pour l’heure surtout identifiés par un public jeune et averti.

En seulement un an, la notoriété des cryptomonnaies progresse très fortement et atteint 82% ( +26 pts depuis la précédente enquête), se rapprochant de celle de Bitcoin, la plus connue d’entre elles (88% en hausse de 5 points).

 

Plus récents, les NFT ne sont pour l’instant connus que d’un quart des Français (25%) et seuls 8% déclarent voir précisément de quoi il s’agit. Les NFT sont pour l’heure surtout identifiés par les plus jeunes (51%), les Franciliens (39%) et les catégories socioprofessionnelles supérieures (39%).

 

2) Les cryptomonnaies sont avant tout perçues comme un produit spéculatif…

Dans le contexte actuel de baisse prolongée du marché, l’idée selon laquelle les cryptomonnaies représentent un placement rentable régresse de 5 points (46%) tandis que près de 8 Français sur 10 les associent à un phénomène de mode (79% ; +4 pts) ou à un produit purement spéculatif (79%). Ces traits d’images sont même partagés par une large majorité de ceux qui ont déjà investi (67% dans les deux cas).

 

3) …Et les NFT comme un produit purement ludique sans intérêt en termes d’investissement 

De leur côté, les NFT laissent les Français perplexes. Après remise à niveau, seuls 15% d’entre eux déclarent qu’un NFT pourrait avoir autant de valeur à leurs yeux qu’une œuvre d’art matérielle. Si on leur offrait un objet numérique sous forme de NFT, un quart (25%) des Français trouveraient que c’est un réel actif susceptible de prendre de la valeur dans le futur, tandis que les trois quarts restants (75%) le considérerait plutôt comme un produit purement ludique, sans intérêt en terme d’investissement.

 

4) Pourtant ces nouveaux actifs jouissent d’un important potentiel d’investissement notamment auprès des jeunes

Malgré ce scepticisme affiché, les connaisseurs de cryptomonnaies et de NFT sont tout de même nombreux à envisager un investissement : près d’un quart (23%) d’entre eux ayant déjà investi ou ayant l’intention de le faire dans les cryptomonnaies, un tiers (32%) pour les NFT.

L’intérêt pour les cryptomonnaies est sujet à un écart générationnel très prononcé : si le potentiel d’investissement des plus de 35 ans s’élève à 18%, il atteint 40 % chez les moins de 35 ans, dont 17% qui ont déjà investi !

De même, les jeunes se montrent beaucoup plus intéressés que la moyenne des Français par un potentiel achat d’objet numérique en NFT. Au total 49% des 18-24 ans pourraient acheter un des objets numériques testé sous forme de NFT, 41% d’entre eux pourraient acheter du contenu additionnel pour un jeux-vidéo, 40% des œuvres d’arts numériques.

 

5) Les Français conscients d’assister à un phénomène majeur

Malgré le scepticisme majoritaire affiché par les Français au sujet des cryptomonnaies, dans le contexte ou le potentiel d’utilisation des Bitcoins comme moyen de paiement progresse, et que près d’un quart des Français (24%) pourraient maintenant envisager d’utiliser cette cryptomonnaie pour faire une transaction, 61% des connaisseurs considèrent qu’ils ont affaire à une révolution du concept de monnaie.

 

Le point de vue de Etienne Berthoz, consultant

Si l’image des cryptomonnaies semble pâtir aux yeux des Français de la baisse prolongée du marché et de leur réputation sulfureuse, l’année 2021 aura non seulement été celle de leur émergence comme sujet “grand public” mais aussi celle de la naissance médiatique des NFT, passés rapidement de sujet de niche, à ovni médiatique auquel il est difficile d’échapper en lisant la presse.

 

La « hype » et les idées associées aux NFT n’est d’ailleurs pas sans rappeler le début des cryptomonnaie. Pour l’heure majoritairement inconnus ou incompris des Français, ils apparaissent surtout comme une lubie des plus jeunes, et sont plutôt considérés comme produits de divertissement qu’en véritables actifs susceptibles de prendre de la valeur a long terme.

 

Bénéficiant du même socle d’afficionados que les cryptomonnaies, il y a fort à parier que cette nouvelle technologie améliorera son image à mesure qu’elle gagnera en maturité.

 

Documents à télécharger

Les résultats L'infographie

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2 003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas au regard de critères sociodémographiques (sexe de l’individu ; âge de l’individu), socioprofessionnels (profession de l’individu), géographiques (région et taille de l’unité urbaine de la commune résidence). Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 19 au 24 janvier 2022.

Votre interlocuteur

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

bitcoin

Documents à télécharger

Les résultats L'infographie

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 2 003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas au regard de critères sociodémographiques (sexe de l’individu ; âge de l’individu), socioprofessionnels (profession de l’individu), géographiques (région et taille de l’unité urbaine de la commune résidence). Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 19 au 24 janvier 2022.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories