Publication 08/11/2013

Elections primaires à Marseille : entre logiques de fiefs et fracture Nord/Sud

Au premier tour, une forte participation qui a notamment bénéficié à samia ghali…
Le contexte dans lequel la primaire socialiste marseillaise s’est déroulée n’était pas des plus porteurs. Au plan national tout d’abord, l’exécutif souffre d’une impopularité record jamais enregistrée sous la Ve République. Au niveau local, l’image du Parti socialiste (PS) a été écornée depuis de nombreux mois par plusieurs affaires. Pour autant, avec près de 20 700 votants s’étant déplacés au premier tour dans l’un des 55 bureaux répartis sur l’ensemble de la commune de Marseille, la participation à cette primaire pour désigner le candidat socialiste aux prochaines élections municipales peut être qualifiée de satisfaisante.

http://www.jean-jaures.org/Publications/Notes/Elections-primaires-a-Marseille-entre-logiques-de-fiefs-et-fracture-Nord-Sud

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.