En partenariat avec

Sondage 06/06/2013

Enquête sur la droitisation des opinions publiques européennes

François Rebsamen déclarait dans Les Echos du 25 octobre 2012 : « la gauche est minoritaire idéologiquement. La droitisation de la société est une réalité qui s’accélère ». Cette analyse, qu’il est loin d’être le seul à partager, s’appuie notamment sur le constat de la forte remontée opérée par Nicolas Sarkozy dans l’entre deux tours de l’élection présidentielle sur la base d’une ligne très droitière. Les rapports de force électoraux existant dans les autres pays européens semblent également aller dans le sens de cette thèse. Sous l’effet de la crise, du vieillissement de la population et des difficultés accrues de nos modèles d’intégration, les sociétés européennes se seraient considérablement durcies et fermées ces dernières années. L’enquête réalisée par l’Ifop pour le Groupe Socialiste au Sénat dans 7 pays européens (France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Suisse, Italie et Espagne) nous permet de faire un état des lieux des opinions publiques européennes et d’apporter des éléments de réponse à cette question de leur éventuelle droitisation.
S’il est incontestable que sur les questions régaliennes et identitaires, la demande de law and order est massive (par exemple, l’adhésion à l’idée selon laquelle « il y a trop d’immigrés dans notre pays » s’échelonne de 83 % en Belgique à 60 % en Allemagne ; de la même façon entre 43 % des Allemands et 70 % des Italiens déclarent qu’« on ne se sent en sécurité nulle part »), et qu’elle s’accompagne d’une forte critique de l’assistanat et d’un appel à davantage de liberté pour les entreprises, on observe, dans le même temps, une forte aspiration à une intervention de l’Etat pour réguler l’économie (de 65 % en Italie à 49 % aux Pays-Bas en passant par 61 % en France et 64 % en Allemagne) et pour assurer davantage de justice fiscale en taxant davantage les plus riches (hormis en France et en Italie, la demande d’une hausse de la fiscalité atteint entre 50 % en Suisse et 75 % en Espagne).
Au terme de cette investigation, l’hypothèse d’une droitisation des opinions publiques européennes doit donc être relativisée. A côté de ces souhaits, on peut également mentionner comme élément nuançant le constat d’une droitisation systématique, la très forte adhésion au droit au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels, position traduisant un fort degré de libéralisme culturel et ne cadrant pas exactement avec les valeurs de droite (l’adhésion étant maximale dans l’Europe du Nord, de 71 à 85 %, mais également dans l’Espagne de tradition catholique, avec 71 %).

Note méthodologique complémentaire :
Echantillon de 4512 personnes, représentatif des habitants âgés de 18 ans et plus de chacun des pays, dont : France : 1003 personnes, Allemagne : 1001 personnes, Belgique : 500 personnes, Pays-Bas : 505 personnes Espagne : 505 personnes, Italie : 492 personnes, Suisse : 506 personnes

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 4512 personnes, représentatif des habitants âgés de 18 ans et plus de chacun des pays. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, CSP/niveau de revenu) après stratification par région. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 16 au 29 mai 2013.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

A l’occasion du 101e congrès de l’Association des maires de France (AMF) qui se tiendra le mardi 20 novembre, l’Ifop publie une enquête présentant le regard...

Sondage

Les Français et leur maire : bilan et perspectives à l’occasion du 101ème Congrès des maires

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.