En partenariat avec

Sondage 16/11/2010

Enquête sur l’application de la loi obligeant à la transparence sur le coût des prothèses dentaires

A l’occasion du congrès annuel de l’Association Dentaire Française (ADF) qui se déroulera du 23 au 27 novembre, le magazine Technologie Dentaire publie les résultats d’une enquête IFOP sur l’application de l’article 57 de la loi « HPST », c’est-à-dire de l’article qui oblige les chirurgiens-dentistes à révéler à leurs patients le prix d’achat des prothèses (devis) et leur provenance (certificat de fabrication).
Réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de 332 chirurgiens-dentistes exerçant à titre libéral ou mixte, cette enquête révèle combien cette disposition est très peu respectée un an après la promulgation de la loi « HPST ».
Suscitant l’opposition des trois quarts des dentistes libéraux (76% d’entre-eux y sont défavorables), cette loi qui les oblige à fournir au patient le prix d’achat et la provenance des dispositifs médicaux est en effet très peu appliquée. A peine 16% des dentistes concernés par ce type de produits déclarent l’appliquer de manière spontanée. D’autres respectent cette obligation légale de transparence mais seulement si leur patient le demande (28%). Au total, les deux tiers des dentistes concernés par ce type de produits admettent donc ne pas appliquer cette disposition (66%), un quart d’entre-eux refusant de le faire même si leurs patients le demandaient (23%).
En revanche, les dentistes jouent leur rôle en matière d’information à propos de la prise en charge des couronnes céramo-céramiques. En effet, la quasi-totalité des dentistes concernés par ce type de produits (88%) déclare informer leurs patients de la prise en charge des couronnes céramo-céramiques par l’Assurance Maladie.

Documents à télécharger

Rapport d'étude Annexes

Méthodologie de recueil

Echantillon de 332 chirurgiens-dentistes exerçant à titre libéral ou mixte. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la base des individus à partir de critères démographiques (sexe, âge), économiques (secteur d’activité) et géographiques (région, catégorie d’agglomération). L'établissement des quotas s’est fait sur la base des individus à partir des données statistiques. Les interviews ont eu lieu par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées du 24 septembre au 11 octobre 2010.

Votre interlocuteur

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories