Focus 15/05/2013

N°84 // Les Français et l’amnistie sociale

En annonçant récemment que le gouvernement ne soutiendrait pas le projet de loi d’amnistie sociale, le Ministre des relations avec le Parlement a créé la surprise. Ce projet, défendu et porté par le Front de Gauche, avait en effet été adopté au Sénat grâce à de nombreuses voix de sénateurs socialistes qui avaient, certes limité la portée de ce texte, mais qui ne s’y étaient pas opposés. Les résultats d’un récent sondage Ifop pour Sud-Ouest Dimanche apportent sans doute une clé pour comprendre ce que certains commentateurs ont qualifié de énième volte-face du gouvernement et ce que les dirigeants du Front de Gauche ont considéré comme une véritable trahison voire une “déclaration de guerre”. En effet, interrogés sur le projet de loi qui prévoit d’amnistier les délits (dégradations ou destructions sur le lieu de travail comme dans la rue) commis lors de conflits sociaux entre le 1er janvier 2007 et le 1er février 2013, les Français font preuve d’un rejet massif : 73% d’entre eux se déclarent défavorables à ce projet de loi, contre seulement 27% qui adhèrent au texte. Ces chiffres sans appel sont encore accentués par le fait que l’adhésion au projet n’est pas très ferme (seulement 7% de personnes interrogées se disant “très favorables” au projet), alors que le rejet est beaucoup plus intense, puisqu’il concerne deux Français sur cinq (40% de “tout à fait défavorables”).

Document à télécharger

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Plus de focus

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.