Focus 16/07/2014

N°115 // Gendarmes mobiles et gardes républicains : un vote très bleu-marine

Contrairement à leur collègues policiers ou CRS, les gendarmes n’ont pas le droit de se syndiquer. L’expression de ce corps ou de ses représentants dans le débat public est donc rarissime (on se souvient encore dans les casernes et les brigades du mouvement de protestation de 2001-2002). Mais si ces membres de la « Grande Muette » ne donnent quasiment jamais de la voix publiquement, ils participent néanmoins comme tout citoyen aux consultations électorales. La question qui se pose alors est de savoir si ces électeurs en uniforme ont un comportement électoral similaire à celui de la moyenne des Français ou s’ils présentent de fortes singularités et si oui lesquelles ?

Document à télécharger

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Plus de focus

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.