En partenariat avec

Sondage 09/06/2013

La capacité perçue de Manuel Valls à occuper la fonction de Premier ministre

A l’occasion d’un déplacement médiatisé en Corse et de plusieurs déclarations et portraits dans la presse, Manuel Valls a récemment envoyé de nouveaux signaux concernant sa disponibilité à occuper l’hôtel de Matignon. Interrogé par l’Ifop pour Sud-Ouest Dimanche, un peu moins d’un Français sur deux (45 %) déclare que le ministre de l’Intérieur ferait un bon Premier ministre.
Sur ce type de question, il est généralement difficile pour un ministre de franchir la barre des 50 % car les sympathisants de l’opposition, par réflexe partisan, émettent traditionnellement un jugement négatif. Ce score de 45 % est donc en soi assez élevé et on rappellera qu’en août 2010, quand des rumeurs insistantes de remaniement agitaient le monde politique suite à une déclaration de Nicolas Sarkozy, Christine Lagarde obtenait sur la même question 42 %, Michèle Alliot-Marie, 41 % et Jean-Louis Borloo seulement 30 % .
L’hypothèse d’un Manuel Valls à Matignon séduit largement la base socialiste puisque 73 % des sympathisants socialistes estiment qu’il ferait un bon Premier ministre (à titre de comparaison Christine Lagarde ne rassemblait « que » 64 % des sympathisants UMP en août 2010). Ce chiffre montre que la ligne de fermeté républicaine du locataire de la place Beauvau ne choque pas l’électorat socialiste, qui apparaît en demande d’autorité et n’est plus gêné par un discours musclé en matière de sécurité et de lutte contre l’immigration clandestine. Ce positionnement a plus de mal à passer dans le reste de la gauche et il s’agit là d’un clivage important. Néanmoins, même traditionnellement moins adeptes de ce genre de discours, 43 % des sympathisants du Front de Gauche et 42 % de ceux d’Europe Ecologie pensent que Manuel Valls ferait un bon Premier ministre. Cette proportion est quasiment la même dans l’électorat UMP (40 %), signe que le ministre de l’Intérieur bénéficie d’un certain crédit à droite et plus encore au centre : 56 % des sympathisants de l’UDI et 61 % de ceux du Modem seraient séduits par ce scénario.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 5 au 7 juin 2013.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories