En partenariat avec

Sondage

La place du cannabis et du CBD dans l’élection présidentielle française

La marijuana peut-elle peser dans l’élection présidentielle ? A deux mois du premier tour, l’Ifop et High Society ont interrogé les Français sur leurs attentes à l’égard de la question du cannabis et du CBD. Et force est de constater que ces sujets infusent chez les Français, trouvant une place grandissante. En outre, la focale a été mise dans cette étude sur un échantillon exceptionnel d’électeurs consommateurs réguliers ou occasionnels de cannabis. Une population bien spécifique qui se rendra comme les autres aux urnes, mais pas nécessairement pour y glisser les bulletins les plus conventionnels.

 

Les chiffres clés

 

Jean-Luc Mélenchon nettement en tête des intentions de vote parmi les consommateurs de cannabis

 

– Près d’un quart des consommateurs réguliers ou occasionnels de cannabis (23%) voteraient aujourd’hui pour Jean-Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle (et même 25% parmi les consommateurs réguliers). Un score plus de deux fois supérieur à celui qu’il recueillerait dans l’ensemble de la population (11%).

 

– De manière générale, près de la moitié des consommateurs de cannabis (44%) votent pour des candidats de gauche, soit deux fois plus que la moyenne des Français (25,5%). En plus de Jean-Luc Mélenchon, leurs suffrages vont spécialement à Christiane Taubira (8% parmi les consommateurs contre 3% chez l’ensemble des Français) et Yannick Jadot (6% contre 4,5%).

 

–  Valérie Pécresse (7% d’intentions de vote parmi les consommateurs de cannabis contre 15% au global) et Éric Zemmour (9% contre 15%) sont les deux candidats pour lesquels cette population est la moins favorable comparé à l’ensemble de l’électorat.

 

–  En tête dans l’ensemble de l’électorat, Emmanuel Macron et Marine Le Pen recueilleraient chacun 19% des suffrages parmi les consommateurs de cannabis. Ce serait toutefois pour l’actuel chef de l’Etat bien moins que la part d’électeurs qui se prononceraient en sa faveur au global (25,5%) tandis que la candidate du Rassemblement National y ferait un meilleur score (étant actuellement crédité de 17% des intentions de vote).

 

Zemmour, Le Pen, Mélenchon… Les consommateurs de cannabis partageraient un joint avec les candidats « hors système »

 

– Éric Zemmour est le candidat à la présidentielle avec lequel les consommateurs réguliers ou occasionnels de cannabis aimeraient le plus fumer un joint (16%).

 

– Marine Le Pen (15%) et Jean-Luc Mélenchon (13%) arrivent sur le podium. Viennent ensuite le chef de l’Etat Emmanuel Macron (9%) et des « petits » candidats « hors système » disposant d’un important capital sympathie : Jean Lassalle (8%) et Philippe Poutou (6%).

 

Législation du cannabis : une thématique qui monte dans la présidentielle sans pour autant apparaître décisive

 

La majorité des Français (57%) souhaitent que les candidats à l’élection présidentielle prennent position sur l’évolution de la législation du cannabis. Une proportion en hausse (+ 5 points) par rapport au niveau mesuré lors de la campagne de la précédente présidentielle.

 

– A juste titre, Jean-Luc Mélenchon (24%) et Yannick Jadot (19%) sont les candidats considérés par les Français comme les plus favorables à l’assouplissement de la législation sur la vente de cannabis. Moins d’un sur dix (9%) pense de même concernant Éric Zemmour, lequel ne ferme pourtant pas la porte à une éventuelle dépénalisation.

 

– Un peu plus d’un Français sur cinq (22%) déclare que, si un candidat prenait position en faveur d’un assouplissement de la législation sur le cannabis, cela le désinciterait à voter pour lui. A l’inverse, cela inciterait un dixième des Français à voter en la faveur dudit candidat (11%) et ne changerait pas le vote des deux tiers des électeurs (67%).

 

Le CBD s’installe rapidement parmi les Français, de plus en plus nombreux à en avoir entendu parler voire en avoir consommé

 

– Plus des deux tiers des Français sont favorables à la légalisation de l’usage du cannabis à titre thérapeutique (70%), et notamment les électeurs de Christine Taubira (95%) et Yannick Jadot (83%).

 

La notoriété du CBD a explosé en un bref laps de temps : les trois quarts des Français en ont aujourd’hui entendu parler (77%) contre seulement une courte majorité (55%) en mai dernier. La part de consommateurs de CBD a également fortement augmenté (12%, +4 points).

 

– Alors que le Conseil d’Etat vient de suspendre l’arrêté du gouvernement interdisant la vente de CBD sous forme de fleur ou de feuille, une petite majorité des Français (54%) se déclarent favorables à l’autorisation de la vente de CBD sous ces formes.

LE POINT DE VUE DE GAUTIER JARDON DE L’IFOP

 

Les consommateurs de cannabis, qui représentent environ un dixième de la population, révèlent une appétence toute particulière pour les candidatures de gauche, généralement plus libéraux dans leur rapport aux drogues. Jean-Luc Mélenchon bénéficie tout particulièrement de leurs faveurs tandis que Yannick Jadot, l’autre candidat pro légalisation, y gagne lui assez peu. Dans un contexte de droitisation de l’électorat, cependant, même parmi les consommateurs de cannabis la gauche est loin de pouvoir s’afficher comme hégémonique. Un cinquième de ces électeurs/consommateurs de cannabis se positionnent par exemple en faveur d’Emmanuel Macron qui a pourtant affirmé des positions fermes et répressives sur la question au travers de son ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

 

Malgré son tropisme à gauche, cet « électorat » demeure donc hétérogène et légèrement moins participationniste que la moyenne. La question du cannabis ne risque donc que de peser de manière marginale dans le vote à l’élection présidentielle

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 31 janvier au 2 février 2022.

Vos interlocuteurs

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Gautier Jardon Chargé d’études – Département Opinion et Stratégies d’Entreprise

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 31 janvier au 2 février 2022.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories