En partenariat avec

Sondage 30/01/2012

Le climat politique dans le Nord-Pas-de-Calais dans la perspective de l’élection présidentielle

Dans un contexte socio-économique national périlleux et marqué par l’incertitude à l’égard de la situation financière du pays et un taux de chômage élevé, le niveau d’optimisme concernant l’avenir du Nord-Pas-de-Calais est mesuré quoique non négligeable. Une courte majorité des habitants interrogés par l’Ifop pour La Voix du Nord se dit en effet optimiste (51%, dont 7% de « tout à fait » optimiste), soit un étiage supérieur de 5 points à l’optimisme mesuré à l’échelle nationale. Dans le détail, les jeunes se montrent nettement plus enthousiastes quant à l’avenir du territoire que les plus anciens : 61% des moins de 35 ans le sont, dont 73% auprès des 18-24 ans, contre 46% des 35 ans et plus. Les habitants du Nord le sont également davantage (55% contre 44% pour les habitants du Pas-de-Calais).

La campagne présidentielle suscite un intérêt relatif de la part des habitants de la région. 52% déclarent s’y intéresser beaucoup ou assez. Cet intérêt s’avère moins fort auprès des jeunes (45% des moins de 35 ans contre 55% des personnes âgées de 35 ans et plus) et plus largement auprès des catégories potentiellement plus abstentionnistes que la moyenne.

S’agissant des enjeux susceptibles d’intervenir dans le choix électoral des habitants, on observe une très nette domination des enjeux socioéconomiques. Le chômage apparaît comme l’enjeu majeur du scrutin présidentiel. Il s’agit du thème qui comptera le plus dans le vote lors de cette échéance (47% de citations dont 21% de premier choix). Légèrement en retrait, le pouvoir d’achat (35%), la pauvreté et la précarité (34%), l’assurance maladie et les retraites (33%) constitueront également des déterminants du choix en avril et mai 2012. Notons une spécificité propre au Nord Pas de Calais : les habitants mentionnent nettement plus que l’ensemble des Français (35% de mentions contre 20% à l’échelle nationale.

Dans cette perspective, les mesures visant à agir sur l’emploi et les pouvoir d’achat sont celles qui sont le mieux accueillies parmi les propositions formulées dans la campagne présidentielle. Une forte majorité des habitants du Nord-Pas-de-Calais se déclare favorable à la mise en place de la parité salariale hommes-femmes (95%), à l’instauration du SMIC à 1500 euros (82%), à la création de 60 000 postes dans l’Education national (79%).

Moins mises en avant, la limitation de l’âge des élus à 67 ans (63%), le plafonnement des prestations sociales à 75% du SMIC (62%), la réorganisation de l’Europe autour du couple franco-allemand (62%), la réduction de la part du nucléaire de 50% d’ici 2025 (61%) et l’interdiction du cumul des mandats (59%) sont des mesures perçues positivement par les habitants de la région.

En revanche, la suppression des 35 heures (45%), l’instauration du droit de vote des étrangers hors Union européenne aux élections locales (44%) et le retour au franc (37%) suscitent un taux majoritaire de désapprobation. Notons par ailleurs que la mise en place de la parité salariale entre hommes et femmes, l’instauration du SMIC à 1500 euros sont les mesures les plus consensuelles, pour lesquelles sympathisants de gauche et sympathisants de droite s’accordent le plus.

A l’issue du scrutin, la santé, l’emploi et l’éducation sont les thèmes que les habitants souhaitent voir traiter en priorité par le Président de la République dans le Nord-Pas-de-Calais. Parmi les dossiers régionaux testés, un gros tiers des personnes interrogées mentionne ainsi le rattrapage des retards de santé dans la région (38% de citations), le soutien aux filières industrielles en difficulté (36% de citations). Les enjeux liés à l’éducation, en cohérence avec les propos précédents, font l’objet de fortes attentes : le développement du nombre de postes d’enseignants dans la région (35%) et les questions du soutien plus important aux Universités de la région et à la recherche (26%) font l’objet de taux de citations non négligeables.

Enfin, François Mitterrand apparaît pour les interviewés comme le meilleur Président de la Cinquième République. Cité par 36% des habitants du Nord-Pas-de-Calais, le seul Président de gauche devance de peu Charles de Gaulle (31% de citations) et largement Jacques Chirac (12%). Nicolas Sarkozy (7%), Georges Pompidou (6%) et Valéry Giscard d’Estaing (4%) s’avèrent nettement moins cités. Auprès des sympathisants de gauche, le trio de tête reste le même bien que l’écart soit plus flagrant en faveur de François Mitterrand. Les sympathisants de la droite parlementaire privilégient sans surprise Charles de Gaulle (43%) puis Nicolas Sarkozy (20%) et Jacques Chirac (14%). Notons enfin que François Mitterrand (30%) devance de peu Charles de Gaulle (28%) auprès des proches du Front National.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 605 personnes, représentatif de la population du Nord-Pas-de-Calais âgée de 18 ans et plus.. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 11 au 13 janvier 2012.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

Esteban Pratviel Chef de groupe - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories