En partenariat avec

Sondage

Le confinement a t il accéléré la digitalisation des rencontres ?

Près d’un tiers des Français.e.s se sont connecté.e.s à une application de rencontre depuis le premier confinement

 

Dans ce cadre du lancement de la fonctionnalité “Rencontres” en France sur Facebook, Facebook France et l’Ifop ont mené une étude comparative entre janvier et octobre 2020 sur l’usage et la fréquentation des applications de rencontre, ainsi que l’effet provoqué par le premier confinement sur les rencontres en ligne. Sans surprise, le confinement a accru l’utilisation des applications de rencontre en ligne, avec l’éclosion de nouveaux outils pour faire des rencontres et une exigence accrue sur la confidentialité de leur profil en ligne de la part des utilisateur.rice.s.

 

“L’usage du numérique dans le quotidien des Français est en hyper croissance et l’amour n’a pas échappé à la règle comme nous le confirme cette étude réalisée avec l’Ifop. Avec le lancement de Facebook Rencontres, nous allons continuer de tout mettre en place pour que les Français.e.s puissent trouver l’âme soeur simplement, sereinement et en toute sécurité.” déclare Michelle Gilbert, Directrice de la Communication de Facebook France.

 

 

 1 Français sur 3 est présent sur une application de rencontre en ligne

 

Les Français.e.s ont tendance à recourir de plus en plus au numérique pour rencontrer de nouvelles personnes. Ils/elles étaient 26% en 2018 à s’être inscrit.e.s sur un site ou une application de rencontre au cours de leur vie, contre 31% en octobre 2020 (+ 5 points en moins de 2 ans), soit plus d’un Français sur 3. Si cette fréquentation a presque doublé en 10 ans (+ 15 points depuis 2011), on note que la croissance a surtout progressé ces derniers mois avec l’effet du confinement : +2 points en 6 mois entre janvier et octobre 2020. Par ailleurs, les usages des applications numériques sont de plus en plus différenciés en fonction du genre. Depuis le confinement de mars, l’écart d’usage des applications de rencontre s’est accentué : les femmes recherchent de plus en plus des relations sérieuses et amoureuses (à 67%, + 5 points par rapport à janvier 2020) alors que les hommes sont de plus nombreux à rechercher un.e partenaire pour une aventure purement sexuelle (73%, +4 points par rapport à 2020). Et depuis le confinement, 53% des femmes indiquent avoir tendance à se connecter à une appli de rencontre pour trouver un.e ami.e avec qui discuter ou s’amuser dans la vie réelle, sans chercher à aller plus loin (+8 points par rapport à janvier 2020). Et pour les Français.e.s personnes non actives sur les applications de dating ? Presque 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 seraient prêt.e.s à utiliser un site ou une application de rencontre s’ils/elles étaient à la recherche d’un.e partenaire, soit une hausse de 3 points pour les hommes depuis janvier 2020.

 

 

 60% des femmes plébiscitent un rendez-vous en vidéo pour une première rencontre

 

Le confinement a eu un impact sur les couples français puisque 30% des personnes ayant trouvé un.e partenaire depuis le confinement se sont rencontrées via Internet, soit une augmentation de 9 points par rapport à janvier 2020. A tel point que les sites ou applications de rencontres sont devenus le principal mode de formation des couples en France (20%), devant même les soirées privées (14%). Le repli nécessaire sur soi et ses proches imposés par le confinement a fait que les réunions de familles ont à nouveau un rôle à jouer dans les rencontres, avec une augmentation de 2 points dans les lieux de rencontre pour une première rencontre. Avec la fermeture des boîtes de nuit, les Français.e.s se sont replié.e.s sur des moyens de rencontre virtuels (site ou application de rencontre) et sur les cercles proches (réunion de famille, mariage). La tendance du « virtual dating » est en forte hausse et particulièrement chez les femmes : 60% d’entre elles seraient prêtes à recourir à ce mode de rencontre pour un premier rendez-vous, 16 points supérieurs à la moyenne. Peut-être dans une logique de “safe dating” face à une insécurité ou également face aux nouvelles mesures sanitaires. 31% des célibataires déclarent avoir secrètement un coup de coeur pour quelqu’un Les célibataires ont la vie dure : depuis le 11 mai, seulement 17% des célibataires ont eu un rapport sexuel avec un nouveau partenaire.

 

Mais sont-ils/elles pour autant moins exigeant.e.s sur le choix de leur futur.e compagn.on.ne ? D’après leurs témoignages, s’ils/elles pouvaient choisir sur une application ou un site de rencontre, 62% des Français.e.s indiquent qu’ils/elles voudraient filtrer les profils en fonction de centres d’intérêt communs plutôt qu’en fonction du physique (38%). Face au confinement, Internet est devenu un moyen indispensable pour pallier ce manque et cette difficulté de réaliser de nouvelles rencontres pour les célibataires.

Documents à télécharger

Communiqué de presse Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 694 personnes âgées de 18 à 69 ans, représentatif de la population résidant en France métropolitaine. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas ( âge, profession de la personne interrogée, statut marital) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par téléphone et par questionnaire auto administré en ligne le 17 au 21 janvier 2020 (avant le confinement) et le 15 au 16 octobre (après le confinement).

Votre interlocuteur

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Documents à télécharger

Communiqué de presse Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 694 personnes âgées de 18 à 69 ans, représentatif de la population résidant en France métropolitaine. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas ( âge, profession de la personne interrogée, statut marital) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par téléphone et par questionnaire auto administré en ligne le 17 au 21 janvier 2020 (avant le confinement) et le 15 au 16 octobre (après le confinement).

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 
Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories