regard des enfants

En partenariat avec

Sondage

Le regard des enfants sur leur ville

Alors même que les attentes des Français à l’égard de leur municipalité sont fréquemment mesurées lors d’enquêtes d’opinion, le point de vue des enfants et adolescents est rarement appréhendé. La récente mobilisation des lycéens en faveur de la protection de l’environnement laisse pourtant à penser qu’une partie de la jeunesse est prête à s’engager pour certaines grandes causes. Afin d’objectiver les attentes des enfants et adolescents, l’association les Francas a missionné l’IFOP pour réaliser une grande enquête auprès des jeunes âgés de 8 à 16 ans.

 

Cette étude apporte des données quantitatives nouvelles sur les aspirations de cette population, et révèle un attachement des enfants et adolescents de 8 à 16 ans pour leur commune de résidence puisque 94% d’entre eux disent s’y sentir heureux même si la plupart n’imaginent pas y vivre pour toujours (seulement 57% des 14-16 ans veulent rester dans leur ville).

 

Si ces enfants et adolescents ne se projettent pas davantage dans les communes où ils habitent actuellement c’est peut-être pour des raisons professionnelles ou encore parce qu’ils déclarent une satisfaction relative quant à l’offre de services et d’installation. En effet, les jeunes interrogés souhaiteraient que les espaces de jeux et installations sportives et culturelles locales soient améliorées, notamment dans les territoires ruraux (58% des enfants/adolescents vivant dans des communes rurales n’en sont pas satisfaits).

 

Par ailleurs, l’analyse des attentes des enfants met en exergue un clivage entre les zones rurales où les enfants se prononcent assez largement en faveur de l’amélioration des infrastructures et à l’inverse, l’agglomération parisienne où ils sont plus nombreux à évoquer la question de la propreté, des espaces verts et de la qualité de l’air.

 

Cette insatisfaction des installations municipales chez les enfants et adolescents s’inscrit dans une recherche de lieux de rencontre pour pouvoir se réunir entre eux (95%), se divertir avec des activités de loisirs, sportives et culturelles (95%) ou encore pour pouvoir réaliser des projets (83%).

 

Cette demande des jeunes est en lien avec leur intérêt pour les engagements citoyens pour lesquels une majorité d’entre eux déclare une réelle appétence. Si l’élection de délégué de classe est la première sensibilisation des enfants et des adolescents avec la citoyenneté (32% d’entre eux déclarent l’avoir déjà été), ces derniers sont 70% à avoir déjà participé à des actions de solidarité, et 64% à adhérer à une association.

 

A propos de l’action municipale, si le conseil des jeunes est investi par peu d’entre eux ils sont tout de même 42% à s’y intéresser. Dans la même logique, les enfants et adolescents sont nombreux à connaître le maire de leur ville (72%) et presque un sur deux à l’avoir déjà rencontré, notamment dans les communes rurales.

 

Si l’intérêt des enfants pour la chose publique est ici constaté, ces derniers eux ne se sentent pas assez écouté par les adultes et responsables de leur ville : 73% des jeunes interrogés considèrent que leur parole n’est pas assez prise en compte dans leur commune alors que ces jeunes semblent avoir des choses à dire, notamment sur le harcèlement qui émerge comme leur principale préoccupation (39% en premier, 77% au total).

Documents à télécharger

Le rapport Présentation des résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1000 enfants et adolescents âgés de 8 à 16 ans, représentatif de cette population. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe et âge de l’enfant et profession de la personne de référence du ménage) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 5 au 12 février 2020.

Your contacts

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

François Legrand Chargé d'études Sénior

regard des enfants

Documents à télécharger

Le rapport Présentation des résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1000 enfants et adolescents âgés de 8 à 16 ans, représentatif de cette population. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe et âge de l’enfant et profession de la personne de référence du ménage) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 5 au 12 février 2020.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories