En partenariat avec

Sondage 08/10/2018

Le regard des Français sur la fiscalité

Interrogés par l’Ifop au sujet du système fiscal, les Français estiment quasi unanimement qu’il est urgent de le réformer en profondeur (90%, 93% chez les assujettis à l’impôt sur le revenu). Ce constat est d’ailleurs assez uniformément partagé par tous les segments de la population, quelle que soit la variable considérée (âge, profession, sympathie partisane).

 

Dans le même ordre d’idées, plus de trois Français sur quatre (77%) souhaitent voir le nombre de niches fiscales diminuer, une position encore plus ferme chez les sympathisants de La République en Marche (88%) et du centre (86%). Toutefois, le clivage la plus marqué sur ce sujet tient à la classe d’âge : 66% des moins de 35 ans jugent nécessaire de réduire le nombre de niches fiscales tandis que cette proportion atteint 89% chez les 65 ans et plus.

 

S’agissant de l’impôt sur le revenu, une nette majorité de Français considère, d’une part, qu’il est trop concentré sur les catégories moyennes et supérieures (74%) et, d’autre part, que chaque citoyen devrait le payer, ne serait-ce que symboliquement (66%). Ces résultats culminent respectivement à 85% et 81% chez les personnes assujetties à l’impôt sur le revenu. Sur ces deux sujets, reflets à la fois du « ras-le-bol fiscal » et de la demande d’un « impôt citoyen », la grille de lecture politique apparaît opérante : en effet, on voit émerger une polarisation assez prononcée entre, d’un côté, les sympathisants de la France Insoumise et du Parti Socialiste, moins enclins à estimer que l’assiette de l’impôt sur le revenu est trop concentrée sur les contribuables des couches moyennes et supérieures (respectivement 65% et 52%), et, de l’autre, ceux de La République en Marche et des Républicains dont l’écrasante majorité fait état d’une excessive concentration de la fiscalité du revenu (respectivement 85% et 92%). Au-delà de la lecture politique, la génération constitue également une clé de lecture importante : 64% des moins de 35 ans considèrent que l’impôt sur le revenu pèse trop sur les catégories moyennes et supérieures, alors que cette perception est partagée par 80% des 65 ans et plus.

 

Le principe d’une augmentation de la TVA visant à faire participer les importations au financement de la protection sociale ne recueille quant à lui l’adhésion que de 39% des personnes interrogées. On remarque toutefois qu’un sympathisant des Républicains sur deux (50%) soutient ce principe, qui s’apparente d’ailleurs au projet de « TVA sociale » autrefois porté par Nicolas Sarkozy à la fin de son quinquennat.

 

Enfin, la taxation de l’héritage, projet récemment évoqué par des représentants de la majorité présidentielle, fait quasiment l’unanimité contre elle : 82% des Français estiment illégitime de taxer l’héritage à travers les droits de succession. Les proches des Républicains et du Rassemblement National s’avèrent (à près de 90%) les plus opposés à ce type de taxation.

Document à télécharger

Les résultats de l'étude

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 025 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 25 au 26 septembre 2018.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

Sébastien Sibai Chargé d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories