loi bioéthique

En partenariat avec

Sondage

Le regard des Français sur le projet de loi bioéthique

Alors que le projet de loi bioéthique est discuté au Parlement, l’étude permet d’observer une forte méconnaissance de son contenu par le grand public. Pour chacune des affirmations proposées concernant le projet de loi, au moins 1 Français sur 2 (entre 49% et 61% selon les affirmations) déclare ne pas savoir ce qu’il en est.

Seul un quart des sondés déclarent ainsi que le projet de loi permettra la procréation d’enfants sans lien biologique avec leurs parents (26%, contre 19% pensent que cela est faux) ou qu’il permettra de financer, via la sécurité sociale, l’assistance médicale à la PMA pour des personnes qui n’ont pas de problèmes d’infertilité (25%, contre 22% qui pensent que c’est faux). Les Français sont particulièrement peu nombreux à penser que le projet de loi autorisera les embryons humains modifiés génétiquement (9%) ou la création de chimères « animal-homme », c’est-à-dire l’introduction de cellules humaines dans un embryon animal (7%).

Il ressort globalement que les Français les plus diplômés, et notamment les cadres (suivants en moyenne davantage l’actualité) sont ceux qui pensent le plus connaître le contenu du projet de loi. A l’inverse, ce sont les sondés les moins diplômés mais aussi les plus âgés qui sont les plus nombreux à ne pas se positionner sur la véracité de ces différentes affirmations.

 

Au sujet de l’application du principe de précaution en ce qui concerne les décisions bioéthiques, une majorité de Français s’y déclare favorable (57%, dont 19% qui y sont « très favorable »). Seuls 15% des sondés expriment à ce propos une opposition (28% ne se positionnent pas). Là encore, les plus diplômés sont ceux qui soutiennent le plus le principe de précaution (76% des diplômés du supérieur contre 41% des personnes sans diplôme).

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 1er au 2 juin 2021.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

loi bioéthique

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 1er au 2 juin 2021.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 
Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories