En partenariat avec

Sondage 12/11/2015

Le tableau de bord des personnalités – Novembre 2015

La vague de novembre du tableau de bord Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio est marquée par une baisse généralisée des cotes d’opinion des personnalités testées.

– 36 personnalités observent une baisse de leur cote d’opinion auprès des Français en ce mois de novembre. Après une embellie entre septembre et octobre, le couple de l’exécutif fait partie des reculs les plus spectaculaires. Le Président de la République François Hollande recueille 31% de bonnes opinions, soit une baisse de 5 points par rapport au mois dernier. Ses reflux auprès des sympathisants du Parti Socialiste (69%, -11 par rapport à octobre) et d’Europe Ecologie Les Verts (36%, -12) expliquent en grande partie cette évolution. A un niveau néanmoins nettement plus haut, la sentence est la même pour le Premier Ministre. Manuel Valls suscite 52% d’opinions positives, soit un score lui-aussi en baisse de 5 points, dû principalement à des jugements moins positifs de la part des soutiens du Parti Socialiste (77%, -11) et d’Europe Ecologie Les Verts (50%, -11). Autre évolution significative, celle de la Ministre du Travail Myriam El Khomri. Dans la tourmente après son passage dans une émission radio-télévisée, la progression de sa notoriété s’accompagne d’une forte hausse de son impopularité (13% de bonnes opinions, -2 ; 29% de mauvaises opinions, +15).

– Concernant l’opposition, Alain Juppé se positionne toujours en tête du classement des personnalités, avec 63% de bonnes opinions (-2). Le maire de Bordeaux devance toujours François Bayrou (57%, -1) et Jean-Pierre Raffarin (55%, -2), mais surtout ses principaux concurrents dans le cadre de la primaire organisée par les Républicains pour investir son candidat à l’élection présidentielle de 2017. François Fillon (51%, -2), Xavier Bertrand (39%, -2), Bruno Le Maire (39%, -2) et Nicolas Sarkozy (37%, stable) se situent en effet à un niveau nettement en-dessous en termes de popularité, de même que Nadine Morano (31%, -1). La Présidente du Front National Marine Le Pen recueille quant à elle 29% de bonnes opinions, soit un score en baisse de 3 points par rapport à octobre. Les duels de préférence opposaient ce mois-ci des personnalités de l’opposition en lice à l’occasion des élections régionales. Marine Le Pen est justement dominée par Xavier Bertrand, 67% des Français privilégiant la tête de liste des Républicains en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, contre 29% adoptant la position opposée. S’agissant de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Christian Estrosi domine Marion Maréchal-Le Pen auprès de l’ensemble des Français (61%-28%). Dans les deux cas, les sympathisants de gauche se tournent massivement vers la tête de liste des Républicains plutôt que vers celle du Front National.

– A un mois du premier tour des élections régionales, les Français appréhendent progressivement le scrutin. Selon le tableau de bord politique de la semaine dernière, 29% des personnes interrogées avaient évoqué cette échéance avec leurs proches. Les considérations locales devraient dominer le scrutin, et ce davantage que lors des précédentes élections organisées. Interrogés sur leurs motivations, 57% des Français déclarent qu’ils détermineront leurs choix principalement selon des enjeux locaux (+2 par rapport à septembre). A contrario, les enjeux nationaux motiveront 41% des personnes interrogées. 32% prévoient de sanctionner la politique du Président de la République et du gouvernement, tandis que 9% souhaitent plutôt le soutenir. Le vote-sanction devrait être particulièrement répandu auprès des sympathisants des Républicains (45%), et surtout auprès des partisans du Front National (61%). A gauche, le soutien à la politique du gouvernement devrait être résiduel (18%) ; les sympathisants de gauche déclarent massivement qu’ils se prononceront en fonction des enjeux locaux (61%).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 6 au 7 novembre 2015.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.