En partenariat avec

Sondage 11/09/2014

Le tableau de bord des personnalités – Septembre 2014

Marquée par le reflux sensible de la popularité de François Hollande, la vague de septembre du tableau de bord des personnalités Ifop-Paris Match livre les enseignements suivants :      

– Après une fin d’été mouvementée – mauvaises perspectives économiques, composition d’un nouveau gouvernement, frictions avec une frange du Parti Socialiste et publication du livre de Valérie Trierweiler, François Hollande enregistre une baisse significative de sa cote de popularité et recueille seulement 25% de bonnes opinions (-10). Longtemps en décalage avec l’approbation de son action aux commandes du pays, l’image personnelle du Président de la République est donc aujourd’hui elle aussi sensiblement impactée. Seuls 63% des sympathisants du Parti Socialiste ont une bonne opinion du chef de l’Etat, soit un résultat en baisse de 19 points par rapport à la vague de juillet.      

– Le Président de la République entraîne dans sa chute plusieurs membres du gouvernement. Son Premier ministre Manuel Valls résiste avec 55% de bonnes opinions (et 84% auprès des sympathisants du Parti Socialiste), mais est tout de même sujet à une baisse de 6 points par rapport à la vague précédente et recule de la 6ème à la 8ème place du classement. Autre membre de l’exécutif, Ségolène Royal pâtit d’une baisse de 8 points (47% de bonnes opinions), tandis que les hausses de popularité des ministres promues Najat Vallaud-Belkacem et Fleur Pellerin s’accompagnent d’une progression au moins comparable des jugements négatifs à leur égard (49%-41% contre 45%-34% en juillet pour la ministre de l’Education Nationale, 42%-21% contre 35%-15% en juillet pour la ministre de la Culture).
      
– A gauche, Martine Aubry apparaît comme la grande gagnante de la dernière séquence politique. La maire de Lille est la personnalité de gauche la plus populaire (58% de bonnes opinions, +3) auprès des Français – si l’on excepte Jack Lang – et auprès des sympathisants du Parti Socialiste (90%, +4). Dans le duel de préférence qui l’oppose à Arnaud Montebourg, Martine Aubry l’emporte : 53% des Français déclarent la préférer à l’ancien ministre de l’Economie, contre 40% adoptant la position inverse. L’écart entre les deux personnalités est particulièrement marqué auprès des sympathisants du Parti Socialiste (73%-27%), signe de l’assise forte dont bénéficie l’ancienne Première secrétaire du parti. Mais Manuel Valls la domine dans le duel opposant les deux prétendants malheureux à l’investiture présidentielle en 2011. Un Français sur deux (50%) se positionne sur le Premier ministre, contre 43% pour Martine Aubry. L’écart mesuré auprès des soutiens du Parti Socialiste est plus ténu, mais reste en faveur de Manuel Valls (52% contre 47% pour Martine Aubry).      

– A droite, la dynamique semble en faveur d’Alain Juppé. Avec 66% de bonnes opinions (+4), ce qui lui vaut la première place du classement des personnalités, le Maire de Bordeaux devance nettement ses principaux rivaux dans la perspective de l’élection présidentielle de 2017, François Fillon (50%) et Nicolas Sarkozy (43%), les deux anciennes têtes de l’exécutif accusant des baisses sensibles (respectivement -7 points et -5 points). Autres personnalités ayant manifesté des ambitions pour l’échéance de 2017, mais ne bénéficiant pas du même niveau de notoriété, Xavier Bertrand (41%, stable) et Bruno Le Maire (37%, -1) se situent à un niveau inférieur. Alain Juppé remporte également son duel de préférence face à Nicolas Sarkozy. 59% des Français déclarent préférer l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac, contre 34% pour l’ancien Président de la République. Le rapport s’inverse toutefois auprès des sympathisants de l’UMP, parmi lesquels Nicolas Sarkozy demeure en position de force (63% en sa faveur contre 36% en faveur d’Alain Juppé). Notons que les écarts mesurés depuis novembre 2013 au sein des deux cibles indiquent une tendance favorable à Alain Juppé.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 5 au 6 septembre 2014.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories