tableau de bord politique

En partenariat avec

Sondage

Le tableau de bord politique – Avril 2019

La vague d’avril du tableau de bord politique Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio montre un nouveau recul de l’approbation de l’action du président de la République dans un contexte de sortie du grand débat national et de lancement de la campagne des élections européennes.

 

– Après une baisse de 3 points le mois dernier, la cote d’approbation de l’action du président de la République continue de baisser ce mois-ci pour atteindre 29% (-2 points depuis mars). Ainsi, pour la quatrième fois depuis le début de son quinquennat – et plus précisément depuis le mois de novembre 2018, date du début de la crise des Gilets jaunes – Emmanuel Macron voit sa côte d’approbation passer sous la barre symbolique des 30%. De surcroît, l’opinion des Français vis-à-vis du chef de l’Etat tend à se polariser puisque ce sont désormais 40% des personnes interrogées qui  déclarent désapprouver fortement l’action du chef de l’Etat (+2 points ce mois-ci, après +1 le mois précédent).

 

– Les traits d’image du président continuent à se dégrader ce mois-ci : à l’exception de la défense des intérêts de la France à l’étranger (46%, stable) et de la capacité à mener une bonne politique économique (30%, stable), tous les indicateurs d’image testés sont orientés à la baisse. En particulier, la proximité avec les préoccupations des Français tombe sous les 20% (18%, -4 points) et la capacité à porter une vision pour l’avenir des Français n’est plus reconnue que par 30% des personnes interrogées (-6 points).

 

– Après être parvenu à se stabiliser le mois dernier, Edouard Philippe subit ce mois-ci le même mouvement baissier que le président de la République (33%, -2), en raison notamment d’une fragilisation de ses soutiens de droite (34%, -5) comme de gauche (21%, -5).

 

 

– Dans le champ de l’opposition, en tête depuis janvier 2019, le Rassemblement national de Marine Le Pen conserve sa place de formation politique incarnant le mieux l’opposition malgré un nouveau recul d’un point à 35% (après -2 le mois dernier). La France Insoumise ne profite pas de ce repli puisque le mouvement dirigé par Jean-Luc Mélenchon n’est plus assimilé à la meilleure formation d’opposition que par 29% des Français (-2), un plancher depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron. A contrario, le parti Les Républicains voit quant à lui sa figure d’opposant reprendre progressivement des couleurs : en hausse de deux points, comme le mois dernier, le capital d’opposition du parti de Laurent Wauquiez atteint désormais 23%.

 

 

– Enfin, thématique dominante du champ médiatique depuis plusieurs mois, le sujet des Gilets jaunes est encore ce mois-ci la principale matière des conversations des Français : 70% d’entre eux ont abordé le sujet de la mobilisation des Gilets jaunes et 65% celui des violences et dégradations survenues sur les Champs-Elysées lors de l’acte XVIII de la mobilisation. Les tractations autour du Brexit (44% de citations), la décision du président Algérien de ne pas se représenter aux élections (43%), la condamnation du cardinal Barbarin pour non-dénonciation d’abus sexuel sur mineur (43%) ou encore le crash de l’avion Boeing en Ethiopie (42%) sont autant de sujets ayant marqué l’esprit des Français.

 

 

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

tableau de bord politique

Document à télécharger

Les résultats de l'étude

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d’éducation) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 28 au 29 mars 2019.

publications associées

Quelques jours après la polémique autour d'une mère accompagnatrice voilée au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, l'Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio...

Sondage

Les Français et le port de signes religieux par les accompagnateurs scolaires et les usagers des services publics

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.