tableau de bord politique

En partenariat avec

Sondage

Le tableau de bord politique – Mars 2019

La vague de mars du tableau de bord politique Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, montre un recul de l’approbation de l’action du président de la République après le rebond enregistré au début de l’année.

 

  • Pour la première fois depuis décembre 2018, la cote d’approbation de l’action du président de la République reflue : elle décroît de 3 points en mars pour atteindre 31%, un niveau légèrement inférieur au mois d’octobre (33%), avant la crise des Gilets jaunes. De surcroît, notons que la part des Français déclarant désapprouver fortement l’action du chef de l’Etat s’établit à 38% (+1 point en un mois), soit un taux nettement supérieur à la part des Français approuvant tout à fait son action (5%, -4 points).

 

  • Les traits d’image du président tendent aussi à se détériorer, en particulier en matière de défense des intérêts de la France à l’étranger (46%, -8), de proximité vis-à-vis des préoccupations des français (22%, -4) et de vision pour l’avenir des Français (36%, -4). La capacité du président de la République à renouveler  la fonction présidentielle et à mener une bonne politique économique apparaissent aussi fragilisées (respectivement : 42%, -2 ; 30%, -3).

 

  • Edouard Philippe parvient quant à lui à stabiliser sa cote d’approbation à 35% (+1 par rapport au mois dernier). En matière de traits d’image, seules la capacité à bien diriger son gouvernement (44%, +3) et la confiance inspirée (32%, -3) connaissent des variations notables.

 

  • Dans le champ de l’opposition, en tête depuis janvier 2019, le Rassemblement national de Marine Le Pen conserve sa place de formation politique incarnant le mieux l’opposition malgré un recul de 2 points à 36%. La France Insoumise suit avec 31% (stable) de citations. Le parti Les Républicains voit quant à lui sa capacité à incarner de l’opposition se redresser légèrement (21%, +2), nettement devant le Parti Socialiste qui stagne à 9% (-1).

 

  • Enfin, la thématique qui a le plus animé les conversations des Français est encore ce mois-ci le mouvement des Gilets jaunes (67%), nettement devant la mort du grand couturier Karl Lagerfeld (48%) et les polémiques autour du retour des djihadistes français (45%). Suivent ensuite d’autres thèmes d’actualité, comme les insultes à caractère antisémite dont le philosophe Alain Finkielkraut a fait l’objet (39%) et l’annulation de la commercialisation du « hidjab de running » par Décathlon (38%).

Vos interlocuteurs

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

tableau de bord politique

Document à télécharger

Les résultats de l'étude

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d’éducation) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 28 février au 1er mars 2019.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.