tableau de bord politique

En partenariat avec

Sondage

Le tableau de bord politique – Novembre 2018

 La vague de novembre du tableau de bord politique Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, marquée par une divergence croissante entre l’image du Président de la République et celle de son Premier ministre, livre les enseignements suivants :

 

  • Après un léger redressement de 2 points le mois dernier, la cote d’approbation de l’action du président de la République enregistre en ce mois d’octobre une rechute de 4 points à 29%, son niveau plancher depuis le début de son quinquennat. Le chef de l’Etat est désormais minoritaire dans toutes les catégories sociales, y compris chez les cadres et professions intellectuelles supérieures (47%, -8 points). Son assise politique se rétrécit avec une chute de 18 points chez les sympathisants de droite (28%) et un niveau d’adhésion toujours plus faible à gauche (17%, -4 points). Seuls les proches de La République en Marche lui conservent un soutien sans faille (91%).

 

  • Au-delà de cet aspect, les représentations associées au chef de l’Etat continuent globalement de s’éroder : dans le détail, son image se détériore pour ce qui est de sa proximité avec les préoccupations des Français (18%, -3 points), de l’efficacité de sa politique économique (29%, -3), du renouvellement de la fonction présidentielle (40%, -6) et de sa capacité à porter une vision pour l’avenir des Français (34%, -2).

 

  • La cote d’approbation du Premier ministre se stabilise à 36% après s’être légèrement redressée le mois dernier (+1 point). Principal ombre au tableau, le chef de gouvernement recule de 9 points chez les sympathisants des Républicains. Dans le détail, l’image du Premier ministre connaît une légère amélioration : sa capacité à diriger l’action de son gouvernement (45%, +2) de même que son ouverture au dialogue (38%, +2) et sa proximité avec les préoccupations des Français (28%, +2) se redressent.

 

  • Dans l’opposition, si la hiérarchie ne change pas, les rapports de forces montrent des évolutions notables : la France Insoumise incarne toujours la principale figure d’opposition pour 35% des Français mais perd 4 points alors que le mouvement et son leader Jean-Luc Mélenchon ont récemment été au centre des débats à la suite des perquisitions dont ils ont fait l’objet. L’écart avec le Rassemblement National se réduit d’autant plus que celui-ci est désormais considéré comme la principale force d’opposition par 28% des Français (+4).

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint - Directeur du pôle Opinion et Stratégies d'entreprise

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

tableau de bord politique

Document à télécharger

Les résultats de l'étude

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 024 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, niveau d’éducation) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 25 au 26 octobre 2018.

publications associées

En un an, le jugement sur le bilan du président de la République en matière d'environnement et de réchauffement climatique s'est sensiblement dégradé. Selon...

Sondage

Les Français et l’action du gouvernement en matière d’environnement au lendemain de la démission de François de Rugy

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.