En partenariat avec

Sondage 11/07/2013

Le tableau de bord politique Paris Match – Ifop – Juillet 2013

La vague de juillet du tableau de bord Ifop-Paris Match, marquée par un recul sensible de l’approbation de l’action du couple exécutif, livre les enseignements suivants :
– Après une légère remontée au mois de juin (+1 point), la cote d’approbation de l’action de François Hollande comme Président de la République pâtit d’une baisse de 3 points et atteint 30%, soit le niveau le plus bas enregistré par François Hollande depuis sa prise de fonction. Ainsi, 70% des Français déclarent désapprouver l’action du Président de la République, avec de surcroît l’augmentation de la part des plus mécontents à l’égard du chef de l’Etat : aujourd’hui, 44% des Français déclarent ne « pas du tout » l’approuver, contre 41% le mois dernier.
– François Hollande enregistre ce mois-ci une évolution globalement négative de ses traits d’image : seule sa capacité à bien défendre les intérêts du pays à l’étranger demeure un trait associé par la majorité des Français (pour 52%, -2 points depuis juin). On observe surtout une érosion importante sur la proximité du Président avec les préoccupations des Français (34%, -6) et sur la véracité de son discours (30%, -7 points), alors que ces traits constituaient des points forts de François Hollande dans l’opinion et se situaient au-dessus de sa cote d’approbation. Enfin, seuls trois Français sur dix estiment que le chef de l’Etat mène une politique efficace contre les déficits (30%, -1) et une bonne politique économique (27%, +2 points depuis juin, stable par rapport à mai).
– La cote d’approbation de l’action de Jean-Marc Ayrault comme Premier ministre enregistre une baisse importante, qui annule le rebond observé au mois de juin dernier (34%, -5 points par rapport à juin, plus bas résultat mesuré depuis son entrée à Matignon). Les traits d’image du Premier ministre évoluent quant à eux de manière hétérogène : la perception par les Français de sa politique sociale (38%, -1), sa proximité des préoccupations des Français (38%, stable) et sa politique économique (34%, +2 points) varient peu par rapport au mois dernier ; en revanche, sans doute à la suite des changements à la tête du ministère de l’Ecologie, Jean-Marc Ayrault apparaît moins comme un homme de dialogue (43%, -4) mais progresse dans sa capacité à diriger l’action de son gouvernement (42%, +3).
– Dans ce contexte d’érosion de l’approbation de l’action du couple exécutif, le jugement à l’égard de l’opposition progresse légèrement puisque 40% des Français estiment qu’elle ferait mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir (+2). On relève que les 18-24 ans (50%) et les artisans ou commerçants (55%) constituent les segments de population les plus confiants à l’égard de l’opposition. Il est à noter que près de la moitié des sympathisants de l’UDI (49%) et d’un quart des proches de l’UMP (23%) doutent de la capacité de l’opposition à faire mieux si elle était au pouvoir.
– Hormis le débat autour de la réforme des retraites (63%), les sujets politiques ont relativement peu alimenté les conversations des Français au cours du mois écoulé. Les principaux objets de discussion ont été les troubles du pouvoir égyptien (62%), les problèmes de santé de Nelson Mandela (56%) et la remise en cause de l’arbitrage en faveur de Bernard Tapie (55%). Le rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy a été évoqué par la moitié des Français (50%, 52% à l’UMP), et le départ de Delphine Batho du ministère de l’Ecologie par seulement 46%, juste derrière les révélations sur l’espionnage présumé de l’Union Européenne par les services de renseignement américains, sujet pourtant relativement peu commenté (47%). Enfin, on observe que la stabilisation du chômage en mai (39%) fait beaucoup moins parler que sa hausse en avril dernier (70%).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 5 au 6 juillet 2013.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories