En partenariat avec

Sondage 12/12/2012

Le tableau de bord politique Paris Match – Ifop : Les personnalités – Décembre 2012

La vague de décembre du tableau de bord des personnalités, marquée par la chute des cotes de popularité de François Fillon et surtout de Jean-François Copé, livre les enseignements suivants :
– Dans une conjoncture politique marquée par la crise consécutive à l’élection interne du Président de l’UMP et la création d’un second groupe à l’Assemblée Nationale, les deux protagonistes sont sanctionnés durement par l’opinion publique. Avec 50% de bonnes opinions, François Fillon subit un reflux de 13 points de sa cote de popularité (la chute atteint 18 points parmi les sympathisants de l’UMP). Le rejet est encore plus flagrant pour Jean-François Copé, qui tombe à 28% de bonnes opinions et enregistre ainsi une baisse de 20 points, soit la deuxième la plus forte de l’histoire du baromètre, derrière celle de Dominique Strauss-Kahn entre mai et juin 2011 après l’affaire du Sofitel (-25). Les électeurs de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle ne sont plus que 48% à avoir une bonne opinion de Jean-François Copé, et il perd 27 points parmi les proches de l’UMP. Dans un duel confrontant les deux anciens candidats à la présidence du parti, les Français confirment en outre leur préférence pour l’ancien Premier ministre : 70% des personnes interrogées déclarent préférer François Fillon à Jean-François Copé, contre 21% déclarant l’inverse, soit un rapport de forces semblable à celui observé en septembre dernier avant l’élection.
– La crise qui atteint l’UMP n’a pas de répercussions majeures sur les autres personnalités liées au mouvement quelle que soit leur position au cours de la campagne. Les cotes de popularité de Nathalie Kosciusko-Morizet (47%, +3) et Laurent Wauquiez (46%, +5) sont en hausse, celles de Xavier Bertrand (47%, -1), Valérie Pécresse (46%, stable) et de Bruno Le Maire (39%, -1) n’évoluent pas, tandis que Nicolas Sarkozy n’en profite pas (49%, -1). L’évolution la plus significative incombant au moins en partie à la situation est à mettre au crédit de Jean-Louis Borloo, aujourd’hui troisième du classement des personnalités. 69% des Français déclarent en avoir une bonne opinion, soit une hausse de 7 points par rapport à novembre, mais qui ne se concrétise pas auprès des sympathisants de droite. Le Président de l’Union des Démocrates et Indépendants remporte cependant son duel de préférence face à François Fillon et renverse le rapport de forces constaté en 2010 et 2011 : Jean-Louis Borloo est ainsi privilégié par 52% des Français, contre 45% en faveur de François Fillon (48%-50% en avril 2011 et 41%-56% en septembre 2010). Enfin, Marine Le Pen progresse légèrement avec 37% de bonnes opinions (+2).
– Autre épisode ayant marqué l’actualité politique, le dossier Florange semble entacher la perception des deux têtes de l’exécutif. François Hollande recueille certes 47% de bonnes opinions, soit un résultat stable par rapport au mois dernier (-2), mais le Président de la République perd du crédit auprès des ouvriers (41%, -16), tout en en gagnant auprès des cadres (60%, +14). La cote de popularité de Jean-Marc Ayrault enregistre de son côté une baisse de 5 points à 45%. Le Premier ministre subit un reflux similaire au chef de l’Etat auprès des ouvriers (40%, -17), qui constituaient pourtant l’un des segments auprès duquel il jouissait d’une meilleure image. A contrario, l’action d’Arnaud Montebourg dans le dossier de l’usine d’Arcelor Mittal semble saluée par les Français. La cote de popularité du ministre du Redressement productif s’établit à 60% de bonnes opinions, soit une hausse de 9 points par rapport à novembre. On relève que cette amélioration vient surtout du jugement plus clément des proches de la droite (+19 chez les sympathisants de l’UDI, +16 parmi ceux de l’UMP ou du Front National), alors que sa cote reflue auprès des ouvriers (-8 points). L’ancien député de Saône-et-Loire remporte de surcroît de peu le duel de préférence qui l’oppose à son Premier ministre : invités à choisir entre Arnaud Montebourg et Jean-Marc Ayrault, 49% des Français optent pour le premier, tandis que 46% penchent pour le second. Mais les sympathisants du Parti Socialiste soutiennent davantage le Premier ministre (56% en sa faveur, contre 43% pour Arnaud Montebourg). La tête du classement des personnalités revient finalement à une autre personnalité du gouvernement, Manuel Valls, avec 72% de bonnes opinions. Le ministre de l’Intérieur enregistre ainsi une hausse de 5 points qui contrebalance en partie la baisse du mois dernier (-8 points).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1014 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 6 au 7 décembre 2012.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories