En partenariat avec

Sondage 14/02/2013

Le tableau de bord politique Paris Match – Ifop : Les personnalités – Février 2013

La vague de février du tableau de bord des personnalités, marquée par la progression de la popularité de Nathalie Kosciusko-Morizet et du Ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, livre les enseignements suivants :
– Le couple exécutif demeure majoritairement impopulaire. La cote de popularité de François Hollande s’élève à 45% de bonnes opinions, soit une baisse d’un point par rapport au mois dernier. Déconnectée du niveau d’approbation de sa politique (en hausse selon le tableau de bord politique Ifop-Paris Match de février), l’image du Président de la République ne bénéficie pas des effets de l’intervention militaire française au Mali. Avec 45% de bonnes opinions lui aussi (-2), le Premier ministre Jean-Marc Ayrault se trouve dans une situation similaire.
– Au sein du gouvernement, les évolutions sont inégales et semblent corrélées en partie à la présence médiatique des différents ministres. Si Manuel Valls, appréciée par 71% des Français (stable), confirme sa position de leader du classement des personnalités, Pierre Moscovici (53%, -6) et Arnaud Montebourg (48%, -8), moins en vue ces derniers temps, enregistrent des baisses annulant les hausses des derniers mois et reviennent à des niveaux de popularité proches de ceux mesurés à l’automne 2012. La porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem (43%, -7) subit le même reflux qui correspond surtout à la baisse notable de son indice de notoriété. 19% des personnes interrogées déclaraient en effet ne pas connaître suffisamment la porte-parole du gouvernement ou ne se prononçaient pas à son sujet en janvier contre 24% aujourd’hui. Jean-Yves Le Drian bénéficie de l’effet inverse. Mis en lumière par l’intervention militaire au Mali, le Ministre de la Défense enregistre une hausse de sa notoriété de 12 points – 56% des Français émettent une opinion à son sujet – et une hausse de sa popularité de 9 points (35% de bonnes opinions).
– A droite, dans un climat baissier pour de nombreuses personnalités, Jean-François Copé grappille à nouveau des points de popularité (36% de bonnes opinions, +3) mais reste éloigné du niveau mesuré avant l’élection interne pour le Président de l’UMP, et de celui de l’ancien Premier ministre François Fillon (55%, stable). Parallèlement, la popularité de Nathalie Kosciusko-Morizet, à qui sont prêtées des velléités de candidature à la mairie de Paris, s’accroît de 4 points (46%). L’ancienne porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy, également députée de l’Essonne, enregistre d’ailleurs une hausse significative auprès des habitants de l’agglomération parisienne (53%, +14).
– Nathalie Kosciusko-Morizet est cependant dominée par un autre candidat possible, mais de moins en moins probable, à la Mairie de Paris, François Fillon, dans le duel les opposant. L’ancien Premier ministre est préféré par 60% des Français, contre 36% penchant pour l’ancienne Ministre de l’écologie. L’écart s’amplifie auprès des sympathisants de l’UMP (72% en faveur de François Fillon contre 27% en faveur de Nathalie Kosciusko-Morizet), mais se réduit auprès des habitants de l’agglomération parisienne (51% contre 43%) et s’inverse auprès des cadres et professions intellectuelles supérieures (45% contre 53%). Le duel opposant l’actuel Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll à son prédécesseur Bruno Le Maire tourne à la faveur du second (31% en faveur de Stéphane Le Foll contre 53% en faveur de Bruno Le Maire), plus connu et bénéficiant de bons résultats auprès des sympathisants du PS (44% contre 39%). Dans le dernier duel, 69% des Français déclarent préférer Manuel Valls à Pierre Moscovici, contre 27% adoptant la position inverse. Le Ministre de l’Intérieur domine nettement celui de l’Economie auprès de l’ensemble des segments sociodémographiques et politiques de la population, et notamment auprès des sympathisants du PS (73% contre 25%).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 7 au 8 février 2013.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories