En partenariat avec

Sondage 18/07/2013

Le tableau de bord politique Paris Match – Ifop : Les personnalités – Juillet 2013

La vague de juillet du tableau de bord des personnalités Paris Match – Ifop, marquée par la rechute de la cote de popularité du couple exécutif, livre les enseignements suivants :
– L’accalmie du mois dernier n’aura été que de courte durée pour les deux têtes du pouvoir exécutif. Après une hausse de 6 points en juin, la cote de popularité de François Hollande subit ce mois-ci un reflux de 4 points pour atteindre 40% de bonnes opinions. La dégradation de l’image du chef de l’Etat n’est pas générale cependant et se concrétise auprès de cibles spécifiques ; il perd simplement le bénéfice enregistré le mois dernier auprès des sympathisants éloignés de sa famille politique, à savoir les sympathisants centristes (53%, -16 au MoDem ; 22%, -10 à l’UDI) et du Front National (13%, -4). A contrario, sa cote de popularité progresse de 4 points auprès des sympathisants du Front de Gauche (57%, +4). Concernant Jean-Marc Ayrault, la situation est comparable. Le Premier ministre enregistre une baisse de 3 points (45%), conséquence de la dégradation de sa cote d’opinion auprès des sympathisants centristes et du Front National. En dépit de ce recul, il convient toutefois de noter que François Hollande et Jean-Marc Ayrault bénéficient d’une cote d’opinion personnelle bien supérieure à la cote d’approbation de leur action (supérieure respectivement de 10 et de 11 points).
– La présence médiatique de Delphine Batho, consécutive à son éviction du gouvernement, permet à l’ancienne ministre de l’Ecologie de progresser fortement en notoriété, son indice étant en hausse de 22 points par rapport à juin dernier. Sa cote de popularité est en hausse également : 50% des Français en ont une bonne opinion, contre 34% lors de l’enquête de juin antérieure à son départ du gouvernement, tandis que 27% en ont une mauvaise (+6). Manuel Valls domine toujours quant à lui le classement des personnalités avec 69% de bonnes opinions (-1) et devance nettement Bertrand Delanoë (63%, -3) et Jean-Louis Borloo (63%, +1). Arnaud Montebourg (54%, +2) et Najat Vallaud-Belkacem (50%, stable) demeurent les personnalités du gouvernement les plus appréciées derrière le ministre de l’Intérieur, tandis que Michel Sapin (47%, -6) et Pierre Moscovici (44%, -5), les ministres au front sur les questions économiques et sociales subissent des baisses de popularité significatives.
– Le « retour » de Nicolas Sarkozy sur la scène politique française a des effets mineurs sur l’image qu’il véhicule auprès des Français (49% de bonnes opinions, stable). S’il demeure la personnalité la plus appréciée des sympathisants de l’UMP (90%, -4) et majoritaire auprès des sympathisants du Front National (58%, -17), l’ancien Président de la République subit des reflux auprès de ces cibles. Après l’invalidation de ses comptes de campagne pour le Conseil Constitutionnel, Nicolas Sarkozy semble toutefois incontournable à droite. François Fillon le domine certes dans le duel qui les oppose auprès de l’ensemble des Français (53% en sa faveur, contre 42% en faveur de Nicolas Sarkozy), mais l’écart entre les deux personnalités auprès des sympathisants de droite est nettement à la faveur de l’ancien chef de l’Etat (62% contre 35% en faveur de François Fillon) et se creuse auprès des sympathisants de l’UMP (74%-26%, contre 70%-29% en mai 2013 et 54%-46% en octobre 2012). A droite, notons également la progression de Bruno Le Maire (46% de bonnes opinions, +4) qui revient à un niveau de popularité proche de Xavier Bertrand (48%), Nathalie Kosciusko-Morizet (47%) et Valérie Pécresse (46%), autres personnalités pouvant jouer un rôle lors de l’élection présidentielle de 2017.
– Dans le duel entre les deux lignes centristes concurrentes, François Bayrou inverse le rapport de forces qui l’oppose à Jean-Louis Borloo. Le Président du MoDem est préféré aujourd’hui par 51% des Français, contre 45% se prononçant en faveur de l’ancien maire de Valenciennes, alors que toutes les mesures réalisées depuis 2010 donnaient un avantage à ce dernier. Surfant sur une dynamique d’image très positive, Manuel Valls domine nettement de son côté Arnaud Montebourg. 60% des Français déclarent préférer le ministre de l’Intérieur, contre 34% penchant pour celui du Redressement productif. 
– Dans un autre domaine, les prévisions des Français concernant le budget qu’ils consacreront aux vacances estivales de l’année 2013 se montrent plus optimistes. Le budget prévisionnel moyen s’établit à 1 190 euros, soit une hausse de près de 100 euros par rapport à juillet 2011 et le plus haut niveau mesuré depuis le début de la crise financière et économique. L’analyse des résultats détaillés montre finalement une forte corrélation entre le budget envisagé et la catégorie socioprofessionnelle d’appartenance de la personne interrogée. On observe ainsi que le budget moyen des professions libérales et cadres supérieurs (1 717 euros) correspond au double de celui des ouvriers (879 euros).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 12 au 13 juillet 2013.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories