En partenariat avec

Sondage 05/09/2013

Le tableau de bord politique Paris Match – Ifop – Septembre 2013

La vague de septembre du tableau de bord Ifop-Paris Match, marquée par une atténuation des réserves exprimées à l’égard du pouvoir exécutif, livre les enseignements suivants :
– L’approbation de l’action de François Hollande comme Président de la République demeure minoritaire (32%, +2). Le chef de l’Etat enregistre cependant une hausse de 2 points de sa cote et voit la proportion de personnes n’approuvant « pas du tout » son action baisser significativement (37%, -7 points), ce qui traduit une moindre radicalité des jugements à son égard. François Hollande garde la confiance des sympathisants du Parti Socialiste (73%, -2) et retrouve des couleurs auprès des soutiens des mouvements les plus proches de sa famille politique (44%, +2 auprès des sympathisants du Front de Gauche ; 46%, +11 auprès des sympathisants d’Europe Ecologie Les Verts ; 35%, +12 auprès des sympathisants du MoDem). La séquence internationale semble lui être favorable pour le moment : en plein conflit syrien, 55% des Français jugent qu’il défend bien les intérêts du pays à l’étranger (+3). Malgré une progression encourageante, sa politique économique ne reste soutenue que par une minorité de personnes (32%, +5).
– A l’instar de celle du Président de la République, l’action de Jean-Marc Ayrault ne convainc qu’une minorité de Français (38%, +4), mais le Premier ministre enregistre une hausse de 4 points. Sa gestion de la réforme du système des retraites semble à ce stade avoir été bien perçue par l’opinion. Environ un Français sur deux considère qu’il est un homme de dialogue (53%, +10) et qu’il dirige bien l’action de son gouvernement (49%, +7), soit des résultats en hausse significative par rapport à la vague précédente. Les opinions vis-à-vis de ses politiques économique et sociale sont également moins critiques, quoique toujours majoritairement négatives : environ quatre personnes interrogées sur dix estiment qu’il mène une bonne politique sociale (42%, +4) et une bonne politique économique (37%, +3).
– Les fluctuations des indices de mesure de l’approbation de l’action de l’exécutif ont une légère incidence sur la crédibilité de l’opposition. 38% des Français jugent qu’elle ferait mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir (-2), soit à nouveau son plus bas niveau depuis l’élection à la présidence de la République de François Hollande. Si l’opposition manque assez logiquement de crédibilité à gauche, un quart des sympathisants de l’UMP (25%, +2) et un peu plus d’un tiers des sympathisants du Front National (39%, +1) ont des réticences quant à ses capacités à faire mieux que la majorité actuelle. Les rentrées politiques de Jean-François Copé et de François Fillon qui ont d’ailleurs peu retenu l’attention des personnes interrogées – 15% ont évoqué ce sujet avec leurs proches ou au travail – ne semblent avoir eu à cet égard les effets escomptés.
– Les conversations des Français ont été principalement alimentées par la réforme du système des retraites annoncée par Jean-Marc Ayrault (69% de citations), devant les événements se déroulant actuellement en Syrie (61% pour l’utilisation d’armes chimiques par l’armée syrienne et 61% pour le débat autour de l’intervention militaire en Syrie) et le débat autour du niveau des impôts en France (61%) alors que les avis d’imposition sont arrivés dans les foyers nationaux. Les traditionnels événements politiques de la rentrée n’ont guère été abordés (15% pour les rentrées politiques de Jean-François Copé et de François Fillon et 12% pour l’université d’été du Parti Socialiste à La Rochelle), tandis que les Français ne semblent pas encore entrés dans la campagne des élections municipales (23% seulement l’ont évoquée).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 30 au 31 août 2013.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories