En partenariat avec

Sondage

Les agriculteurs et le risque routier professionnel

L’IFOP a réalisé pour Assurance Prévention une étude portant sur les comportements au volant des exploitants agricoles lors de leurs trajets professionnels.

Cette enquête a été réalisée du 19 avril au 7 mai 2021 auprès d’un échantillon de 400 agriculteurs, représentatif des exploitations agricoles professionnelles en France.

 

Agriculteurs au volant : habitudes de conduite et accidentalité

Labours, semailles, moissons, vendanges… les agriculteurs passent en moyenne 10 heures par semaine sur la route. Un quart y passe plus de 12 heures. Une durée en hausse au cours des 10 dernières années pour 23 % des exploitants agricoles et stable pour 68 %. Sans surprise, la saison où ils circulent le plus est l’été (49 %). Selon l’étude, près d’1 agriculteur sur 10 déclare d’ailleurs avoir déjà été impliqué dans un accident de la route au volant de son véhicule agricole.

 

Des agriculteurs concernés par le partage de la route et attentifs…

Interrogés sur le partage de la route, 8 agriculteurs sur 10 estiment que la cohabitation avec les conducteurs de différents types de véhicules se passe bien. Près de 9 exploitants sur 10 se sentent en sécurité quand ils conduisent sur la route (87 %).

Les conducteurs de véhicules agricoles ont très largement le sentiment d’être attentifs aux autres usagers (98 %), mais seulement 6 sur 10 estiment que la réciproque est vraie (62 %). Au global, ils disent faire attention à tous les usagers, et plus particulièrement aux cyclistes et aux automobilistes.

 

… mais qui ont aussi des comportements à risque, notamment les plus jeunes

Malgré ces précautions, 83 % des agriculteurs indiquent adopter au moins un comportement dangereux sur la route :

  • 44 % roulent avec une mauvaise visibilité de la route et des autres usagers,
  • 34 % ne mettent pas systématiquement leur ceinture,
  • 32 % roulent avec un véhicule surchargé,
  • 31 % utilisent leur téléphone à la main,
  • 24 % n’utilisent pas les feux adaptés comme le gyrophare ou les clignotants,
  • 18 % dépassent la vitesse maximale autorisée sur la route pour leur engin agricole.

Point positif, seuls 2 % disent qu’il leur arrive de rouler en ayant consommé de l’alcool ou des drogues. L’alcool est ainsi moins en cause dans les accidents de véhicules agricoles que de voitures par exemple.

Ces comportements dangereux sont davantage le fait des exploitants agricoles de moins de 40 ans. Ainsi, chez ces agriculteurs, 62 % roulent avec une mauvaise visibilité, 49 % ne portent pas systématiquement leur ceinture et 47 % utilisent leur téléphone à la main.

Documents à télécharger

Présentation Communiqué de presse

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 400 exploitants agricoles, représentatif des exploitations agricoles professionnelles françaises.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (secteur d’activité et taille de
l’exploitation en termes de SAU) après stratification par région.
Les interviews ont été réalisées par téléphone au domicile sur le lieu de travail des personnes interrogées du 19 avril au 7 mai 2021.

Vos interlocuteurs

Fabienne Gomant Directrice adjointe du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

François Legrand Chef de groupe - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Documents à télécharger

Présentation Communiqué de presse

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 400 exploitants agricoles, représentatif des exploitations agricoles professionnelles françaises.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (secteur d’activité et taille de
l’exploitation en termes de SAU) après stratification par région.
Les interviews ont été réalisées par téléphone au domicile sur le lieu de travail des personnes interrogées du 19 avril au 7 mai 2021.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 
Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories