En partenariat avec

Sondage 04/03/2013

Les Français et la réduction de la durée des vacances scolaires d’été

Après avoir annoncé une première réforme des rythmes scolaires en revenant à la semaine de 4 jours et demi en école primaire, laquelle s’appliquera dès septembre 2013 pour certaines villes et en septembre 2014 pour les autres, le ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon a lancé ces derniers jours un nouveau débat sur la modification du calendrier scolaire. Les vacances d’été seraient ainsi réduites à six semaines, contre huit actuellement, et seraient réparties en deux zones sur le territoire.

Interrogés par l’Ifop pour Dimanche Ouest France dans le cadre de ce débat, les Français sont divisés quant à la proposition du ministre de l’Éducation nationale. 53% des personnes interrogées se montrent en effet favorables à la réduction de la durée des vacances scolaires d’été, dont 17% font part de leur totale adhésion. A contrario, 47% font montre de réticences alors que le débat vient tout juste de commencer.

La question fait l’objet de plusieurs clivages au sein de la population. Les plus jeunes apparaissent ainsi comme la catégorie la plus opposée à la proposition de réduire à 6 semaines la période de vacances scolaires d’été : seuls 33% des 18-24 ans s’accommoderaient d’une telle réforme (contre 53% en moyenne). Une courte majorité de personnes n’ayant aucun enfant dans le foyer se déclare favorable à l’initiative de Vincent Peillon (55% d’opinions favorables, 45% d’opinions opposées), contrairement aux personnes en ayant deux ou plus, pour lesquelles une majorité se dégage pour mettre en avant son opposition (43%-57%). La césure est également nette selon le statut de l’interviewé : les salariés du secteur privé (58% d’approbation) et les indépendants sans salarié ou employeurs (60%) s’opposent aux salariés du secteur public (42%) en se positionnant majoritairement en faveur de la réduction de la durée des vacances scolaires d’été.

Opèrent enfin des divergences en fonction de la proximité politique de la personne interrogée. Deux tiers des sympathisants du Parti Socialiste soutiennent le Ministre de l’Éducation nationale (67%), tandis que les sympathisants de l’UMP (48%) et du Front National (47%) sont divisés sur la question.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 990 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 27 février au 1er mars 2013.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories