En partenariat avec

Sondage 24/03/2013

Les Français et la taxation des comptes bancaires des épargnants

Pour faire face aux difficultés économiques et financières et au risque d’effondrement de son système bancaire, Chypre a sollicité l’aide de l’Union européenne et du Fonds Monétaire International. Dans le cadre du plan de sauvetage s’élevant à près de 10 milliards d’euros, les deux institutions ont envisagé la mise en place d’une taxe directement prélevée sur les comptes bancaires de tous les épargnants chypriotes. Concrètement, les avoirs inférieurs à 100 000 euros seraient taxés à hauteur de 6,75% et ceux supérieurs à 100 000 euros seraient prélevés à hauteur de 9,9%.
A l’instar de nombreux autres pays, la France est elle aussi confrontée à la crise économique et financière. Dans cette perspective, interrogés par l’Ifop pour Sud Ouest Dimanche, les Français sont assez sceptiques quant à l’éventualité de se retrouver dans une situation similaire à celle de Chypre en cas d’aggravation des finances publiques et des risques portant sur la stabilité du système bancaire national.
Néanmoins, 41% des personnes interrogées estiment qu’une taxe sur les comptes bancaires des épargnants français pourrait être mise en place en cas d’aggravation des difficultés économiques du pays, dont 13% envisagent la situation de manière « certaine ». A l’inverse, 59% des interviewés considèrent qu’une telle situation est improbable. Si les Français semblent ainsi pour une majorité avoir confiance dans la solidité du système bancaire national et dans les capacités du pays à trouver d’autres solutions, la proportion de personnes estimant que la situation connue par Chypre pourrait concerner la France est néanmoins importante et démontre, en quelque sorte que le précédent chypriote a fait tomber, pour 4 Français sur 10, le tabou de l’inviolabilité des dépôts bancaires. Cela reflète également une forme de méfiance vis-à-vis de la situation de notre économie et des contraintes que pourraient fixer les instances internationales.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 21 au 22 mars 2013.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories