vie après la mort

En partenariat avec

Sondage

Les Français et l’au-delà

Selon cette étude consacrée au regard des Français sur « la vie après la mort » réalisée par l’Ifop pour Atlantico.fr, 49% des personnes interrogées considèrent que « l’être humain disparaît totalement » après la mort, soit une hausse de 7 points depuis 1999.

 

Dans le même temps la part de Français considérant que « l’âme humaine devient immortelle » reste stable depuis 20 ans (14%, contre 26% parmi les catholiques pratiquants), alors que celle de ceux pensant que « l’âme humaine est en attente de réincarnation dans un autre corps » baisse de 3 points (10%), de même que ceux déclarant que « l’âme humain est en attente de résurrection des corps » (7%). Enfin 20% des répondants ne se prononcent pas.

 

 

A LIRE SUR LE MÊME SUJET :

 

Les Français et la mort

 

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

vie après la mort

Document à télécharger

Résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1502 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 28 au 30 octobre 2019.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.