En partenariat avec

Sondage 07/10/2012

Les Français et le choc de compétitivité

Alors que certaines sources ont fait état de réflexions au niveau gouvernemental autour de mesures pouvant créer un « choc de compétitivité », la mise en place d’un tel dispositif se heurterait aujourd’hui à un puissant rejet dans l’opinion publique.
Seuls 29 % des Français seraient ainsi favorables à une hausse de la CSG qui viendrait compenser la baisse des charges patronales payées sur les salaires. Si différents responsables politiques et experts s’accordent aujourd’hui sur la nécessité de diminuer le coût du travail en France, l’acceptabilité du fameux choc de compétitivité, appelé de ses voeux par Louis Gallois, est très faible dans l’opinion. Il est d’ailleurs intéressant de constater que le niveau d’adhésion à ce projet est proche de celui que l’Ifop avait mesuré concernant la TVA sociale. Ce projet, qui avait également pour but de permettre une baisse du coût du travail compensée par une hausse des prélèvements des ménages mais via la TVA et non pas la CSG, n’était lui aussi soutenu à l’époque que par une faible minorité de Français (32 % en janvier 2012).
Si au global, le niveau d’adhésion est donc proche et le rejet du principe d’un transfert d’une partie du financement de la protection sociale est toujours aussi massif, il convient de souligner que la nature des soutiens politiques s’est inversée. Les réflexes partisans structurent en effet les positions : quand 69 % des sympathisants de l’UMP étaient favorables au projet de TVA sociale porté par Nicolas Sarkozy en janvier dernier, ils ne sont plus aujourd’hui que 21 % à approuver une éventuelle hausse de la CSG pour compenser la baisse des charges patronales. Cette mesure est à l’inverse maintenant soutenue par 42 % des proches du PS alors qu’ils n’étaient que 16 % à être favorables à la TVA sociale.
Mais alors que le précédent gouvernement pouvait se prévaloir du soutien de son électorat sur son projet, le gouvernement ne peut pas compter aujourd’hui sur l’adhésion de l’électorat de gauche qui est opposé à 62 % à cette mesure, l’opposition étant plus marquée encore dans les rangs d’Europe-Ecologie les Verts (68 %).

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 4 au 5 octobre 2012.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories