environnement

En partenariat avec

Sondage

Les Français et l’environnement – Vague 1

Les citoyens : première catégorie d’acteurs à même d’agir en faveur de l’environnement…

Plus d’un Français sur trois (36%) considère qu’il revient aux citoyens d’agir efficacement pour l’environnement et près de 8 sur 10 (79%) les placent dans le trio des principaux instigateurs. Alors que l’Etat arrive en deuxième position mais loin derrière (19% « en premier » ; 55% du total des citations) devant les collectivités locales (12% ; 49%), les entreprises (12% ; 44%), le secteur associatif (10% ; 34%) ou encore l’Union européenne (10% ; 30%), qui apparaissent comme des acteurs plus secondaires aux yeux des Français. Enfin, les médias arrivent en dernière position avec moins d’un Français sur dix qui considère qu’ils incarnent un acteur de poids pour agir efficacement en faveur de l’environnement.

 

Lorsque ces résultats sont analysés par le prisme générationnel, des clivages se font jour : si les Français dans leur ensemble identifient les citoyens comme premiers acteurs clés, c’est un peu plus l’avis des seniors que des plus jeunes (35% des 65 ans et plus vs 28% des moins de 25 ans). De la même manière, les Français âgés de 65 ans et plus accordent plus volontiers leur confiance dans les collectivités locales que la jeune génération (21% vs 9%), alors qu’à l’inverse les 18-24 ans identifient plutôt l’Union européenne (18% vs 10%) ou encore les entreprises (13% vs 7% des 65 ans et plus) comme les acteurs les plus à même de relever le défi environnemental.

 

…face à un gouvernement plutôt mal perçu sur le sujet.

Nous l’avons vu, alors même que l’Etat est identifié comme le deuxième acteur pouvant agir en faveur de l’environnement, l’action du gouvernement en matière écologique est jugée plutôt inefficace selon nos concitoyens, en ce que la note moyenne s’établit à 4,4 sur 10.

 

Plus précisément les Français interrogés se montrent très peu convaincus d’Emmanuel Macron en matière de transition écologique, puisque deux tiers d’entre eux ne le considèrent ni engagé (63%), ni compétent (64%) face à cette problématique. Or, interrogés sur la perspective d’un référendum sur les grandes questions écologiques, l’idée semble tenir à cœur des Français puisque 45% d’entre eux y voient une utilité, et 38% attestent même de son aspect indispensable, quand seuls 17% considèrent cela comme superflu.

 

Parmi les plus convaincus de la mise en place d’une telle consultation, on retrouve les plus jeunes et les proches des partis de gauche (47% respectivement), mais également les catégories socioprofessionnelles modestes (50% des CSP-) ou encore, naturellement, les plus concernés par les crises écologiques (59%).

Document à télécharger

Présentation

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 29 novembre 2019.

Vos interlocuteurs

Fabienne Gomant Directrice adjointe du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Mathilde Moizo Chargée d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

environnement

Document à télécharger

Présentation

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 27 au 29 novembre 2019.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters