En partenariat avec

Dossier spécial

Les Français et les activités de divertissement événementiel post-confinement

Acteur majeur d’un secteur évènementiel durement touché par la crise sanitaire, WEEZEVENT a souhaité réaliser une étude sur la façon dont les Français se projettent vis-à-vis de la pratique d’activités de divertissement et de la participation à des événements à l’heure du déconfinement.

 

Cette étude a montré que 93% des Français ressentent un manque quant à la pratique d’activités de divertissement suite au confinement, et que la reprise de cette pratique suscite une inquiétude pour une proportion identique (93%).

 

Le manque de divertissement est d’autant plus prégnant qu’il s’agit d’activités « immersives », à forte charge émotionnelle : les activités manquant le plus aux Français sont ainsi le sport amateur, devant les événements sportifs et les festivals. L’inquiétude est d’autant plus forte que les activités concentrent un grand nombre de personnes, à l’image des festivals et événements sportifs, concentration qui rend difficile la distanciation physique.

 

En dépit des craintes et de l’inquiétude que la crise sanitaire suscite, les Français continuent à se projeter dans les événements de divertissement : ils envisagent tous une reprise de leurs activités, 67% pensant même les reprendre dès l’ouverture légale ou quelques semaines après. Les organisateurs d’événements auront un rôle important à jouer dans l’accompagnement du public, en permettant le respect des gestes barrières et la présence d’un personnel équipé de matériel sanitaire et formé aux notions d’hygiène, mesures jugées incitatives à la participation à un événement par plus de 62% des Français.

 

Par ailleurs, 85% pensent consacrer à ce poste, après le confinement, un budget au moins équivalent à ce qu’ils faisaient avant la crise. De plus, ils ont conscience des difficultés financières que cette crise fait peser sur les organisateurs d’évènements, et si en cas d’annulation, près de 7 Français sur 10 préfèrent le remboursement, direct ou sous forme d’avoir, un tiers des répondants déclare être prêt à payer plus cher son billet afin de soutenir les organisateurs. Cette proportion atteint même 52% chez les 18-24 ans.

 

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

Réalisée du 18 au 20 mai auprès de 1017 individus représentatifs par quotas. Pendant la 1ère phase de déconfinement, et avant que le 1er ministre ne présente son plan pour la 2ème phase.
Enquête sur 11 questions.

Votre interlocuteur

Isabelle Trévilly Directrice du Pôle Média & Digital

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

Réalisée du 18 au 20 mai auprès de 1017 individus représentatifs par quotas. Pendant la 1ère phase de déconfinement, et avant que le 1er ministre ne présente son plan pour la 2ème phase.
Enquête sur 11 questions.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories