En partenariat avec

Sondage 12/04/2017

Les Français et les enjeux de sécurité

Le sentiment d’insécurité demeure en France, et il est pour un tiers des personnes interrogées (33%) lié à la menace terroriste, bien que plusieurs mois se soient écoulés sans attentat sur le sol français. Pour environ un Français sur cinq, le sentiment d’insécurité vient soit du traitement médiatique de l’actualité (20%), soit des nuisances et incivilités au quotidien (19%). Néanmoins, 17% des Français déclarent ne pas se sentir spécialement en insécurité. Les causes de ce climat délétère sont principalement imputées à la classe politique, accusée de ne pas vouloir regarder la réalité en face (90%) ou de ne pas avoir la volonté de changer les choses (89%). Environ un Français sur dix considère également que le sentiment d’insécurité est lié à une carence dans les comportements : 90% dénoncent l’incivisme d’un grand nombre de citoyens et 88% considèrent insuffisante la transmission des principes de respect et d’autorité aux jeunes.

Alors que le chômage de masse des jeunes est considéré comme une cause importante du sentiment d’insécurité (par 89%), ce chantier s’impose également comme l’une des priorités à long terme pour améliorer la situation (pour 34%), suivi d’un raidissement de l’application des décisions de justice (34%), d’un effort sur l’éducation aux valeurs à l’école (31%) et d’une responsabilisation des familles (29%).

Enfin, une part non négligeable des Français serait prête à s’investir personnellement pour améliorer la sécurité autour de soi : si 37% se déclarent volontaires pour être plus courtois au quotidien afin de fluidiser leurs rapports avec autrui, 28% se disent disposés à signaler eux-mêmes des personnes et situations dangereuses, 26% à s’engager bénévolement dans une forme d’action sociale et 24% à témoigner d’une plus grande fermeté dans le cercle familial.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1600 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne CAWI (Computer Assisted Web Interview) (Etudiants). Les interviews ont eu lieu par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées (Recruteurs). du 28 au 30 mars 2017.

Vos interlocuteurs

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Jean-Philippe Dubrulle Directeur d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Réalisée pour Impact AI, l’édition 2019 témoigne d'une meilleure connaissance de l'Intelligence artificielle et d'un plus grand recours.  1 - L’Intelligence...

Sondage

Notoriété et image de l’Intelligence Artificielle auprès des Français et des salariés – Vague 2

Cette deuxième édition de l'étude réalisée pour SMAAART confirme l'intérêt croissant pour les téléphones reconditionnés.  Le concept du téléphone...

Sondage

Image des entreprises commercialisant des téléphones reconditionnés, perceptions et intentions d’achat

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.