En partenariat avec

Sondage 23/09/2012

Les Français et les OGM

Le 19 septembre 2012, une étude conduite par le professeur Gilles-Eric Séralini relançait le débat sur les Organismes Génétiquement Modifiés. Cette étude démontrait ainsi que des rats nourris à partir de maïs OGM mourraient plus jeunes et développaient davantage de tumeurs que les autres. La publication de cette étude abondamment relayée dans la presse a provoqué les réactions de diverses personnalités politiques, à commencer par le Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.
Interrogés par l’Ifop pour Dimanche Ouest France, les Français montrent des signes d’inquiétude à l’égard de la présence éventuelle d’OGM dans les produits alimentaires. En effet, 79% des personnes interrogées déclarent être inquiètes devant cette menace éventuelle, soit un pourcentage supérieur de 14 points à la mesure effectuée en décembre 2011. La proportion de personnes se déclarant très inquiètes à ce sujet passe en outre de 27% à 38% (+ 11), tandis que la proportion de personnes « pas inquiètes » baisse de 8 points à 9%. Alors que le taux d’inquiétude vis-à-vis des OGM s’était stabilisé autour de deux tiers des Français de 2004 à 2011 (63% en octobre 2004, 68% en mai 2008 et 65% en décembre 2011), il s’établit aujourd’hui au niveau le plus élevé mesuré depuis 2000.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 953 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 20 au 21 septembre 2012.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.

Inscription newsletter

Découvrez nos publications A la une - A ne pas manquer et pleins d’autres...

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Consultez nos dernières newsletters

Recent Posts

Top Categories