En partenariat avec

Sondage 27/02/2011

Les Français et les révolutions dans les pays arabes

Les révolutions qui secouent différents pays arabes depuis près de deux mois inspirent des sentiments mitigés aux Français. Si 40% y voient plutôt un signe d’espoir, l’inquiétude est également très vive puisque 49% des personnes interrogées ressentent plutôt de la crainte. L’enthousiasme suscité par « la Révolution de jasmin » est plus présent dans la jeunesse alors la crainte augmente avec l’âge (38% parmi les 18-24 ans contre 53% chez les 35 ans et plus). Le regard porté sur ces évènements varie également selon la proximité politique. Si l’espoir l’emporte sur la crainte (51% contre 40%) dans l’électorat de gauche, l’inquiétude est majoritaire dans les rangs de l’UMP (61% contre 30%) et domine largement parmi les sympathisants du FN (64% contre 14%).
L’interrogation sur les conséquences envisagées permet de mieux comprendre les réactions engendrées par ces évènements d’une portée historique. L’enthousiasme et l’optimisme sont nourris par l’idée que ces révolutions vont probablement déboucher sur la mise en place de régimes démocratiques dans ces pays (idée soutenue par 65% des interviewés) et par leur développement économique et social (69%). Mais dans le même temps, 59% des Français jugent probable l’arrivée au pourvoir des partis islamistes et 55% celles des militaires. Cette apparente contradiction de l’opinion quant à l’issue de ces soulèvements populaires s’explique sans doute en partie par les contextes très différents selon les pays (chaos régnant actuellement en Libye versus situation relativement apaisée en Tunisie et en Egypte) qui rendent difficile la formulation d’une réponse générale mais aussi par le fait que ces évènements sont également très récents voire encore en cours (Libye, Bahreïn, Yémen).
Si les scénarii optimistes l’emportent donc sur les pronostics les moins rassurants, comment expliquer que le sentiment de crainte soit majoritaire ? L’étude apporte une réponse à ce paradoxe dans la mesure où une très forte majorité de nos compatriotes (81%) envisagent comme probable l’augmentation du nombre d’immigrés originaires de ces pays en direction de l’Europe.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 969 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 24 au 25 février 2011.

Votre interlocuteur

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.