En partenariat avec

Sondage 01/08/2013

Les Français et les violences dans les banlieues deux semaines après les évènements à Trappes

Deux semaines après les violences dans la ville de Trappes en région parisienne, le sondage Ifop pour Atlantico.fr fait état d’une modification sensible du regard des Français à l’égard des violences dans les banlieues, de plus en plus perçues comme une conséquence d’une criminalité omniprésente et de moins en moins liées à des facteurs sociaux.
– Interrogés sur les facteurs explicatifs de ces violences, 46% des Français mettent en cause avant tout la présence de bandes organisées et le trafic de drogue. A un niveau inférieur, la démission des parents (35% de citations), la présence d’un nombre important d’immigrés dans ces villes ou quartiers (32%) et le chômage des jeunes (28%) sont également des causes invoquées. Alors que les évènements ont éclaté à Trappes à la suite d’un contrôle d’identité d’un couple par des policiers, seules 7% des personnes interrogées évoquent les tensions entre les jeunes et la police.
– La comparaison avec de précédentes enquêtes réalisées à la suite des émeutes de Clichy-sous-Bois en 2005 et de Villiers-le-Bel en 2007 fait état d’un durcissement des positions des Français par rapports aux violences dans les banlieues. La délinquance, via la présence de bandes organisées et le trafic de drogue (46%, +9 par rapport à une enquête réalisée en février 2008, est ainsi de plus en plus mise en avant pour expliquer les évènements de Trappes. De même, 32% des personnes interrogées évoquent la présence d’un nombre important d’immigrés dans ces villes ou quartiers (32%, +10). A contrario, les facteurs sociaux, comme la démission des parents (35%, -7), le chômage des jeunes (28% seulement en période de crise économique et sociale et de haut niveau de chômage, +3) ou les défaillances du système éducatif (14%, stable) apparaissent en retrait.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 29 au 31 juillet 2013.

Vos interlocuteurs

Jérôme Fourquet Directeur du pôle Opinion & Stratégies d'Entreprises

Esteban Pratviel Chef de groupe - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories