jacques chirac

En partenariat avec

Sondage

Les Français, Jacques Chirac et ses phrases cultes

Réalisé au lendemain du décès de Jacques Chirac, le sondage Ifop pour Marianne montre combien l’ancien président de la République a marqué de son empreinte l’ensemble de la société française.

 

Un positionnement politique clair

Pour 81% des Français, Jacques Chirac est un homme de droite, 38% le plaçant plus précisément au centre-droit. Ce regard sur le positionnement politique de Jacques Chirac, cohérent avec les bannières sous lesquelles il s’est présenté au suffrage universel, battent en brèche l’exégèse faite depuis plusieurs années sur l’ancien président et qui dépeignent un « radical-socialiste contrarié ». Toutefois, cette grille de lecture convainc davantage les plus jeunes, qui n’ont pas vécu « sous Chirac » : 37% des moins de 25 ans le classent à gauche, soit presque deux fois plus que l’ensemble des Français (19%).

 

Le candidat rassembleur

Parmi les personnes en âge de voter à la dernière élection où Jacques Chirac s’est présenté, deux tiers affirment avoir déjà voté pour lui au cours de leur vie. Rapport à l’ensemble de la population actuelle, cela signifie qu’un Français sur deux (49%) d’aujourd’hui a déjà glissé un bulletin « Chirac » dans l’urne.

 

Les phrases « cultes »

Parmi les déclarations politiques les plus mémorables de Jacques Chirac, les Français apprécient avant tout celles qui reflètent la posture internationale de l’ancien président : « Notre maison brûle » plaît ainsi à 88% des interviewés et la phrase moins connue « On n’exporte pas la démocratie dans un fourgon blindé » (à propos de la guerre en Irak) à 83%. En troisième position la reconnaissance de la complicité de l’Etat français dans la rafle du Vel’d’Hiv est appréciée par 79% des Français, juste devant la réaction tonitruante de Jacques Chirac lors de sa visite à Jérusalem (« This is provocation »). Plus surprenant, la phrase sur « le bruit et l’odeur » plaît à deux tiers des Français (65%), comme si le temps et l’engagement de Jacques Chirac contre l’extrême droite avaient gommé l’aspect polémique de cette déclaration. On peut aussi supposer qu’elle ne choque pas plus que dans les années 1990, voire moins, alors que le débat public actuel tourne souvent autour des thèmes de l’immigration et de l’assistanat. Pourtant, il est une phrase qui ne passe plus : celle sur la femme idéale, où Jacques Chirac décrit un modèle pour le moins passéiste, n’est appréciée que par 26% des Français.

Vos interlocuteurs

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Jean-Philippe Dubrulle Directeur d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

Paul Cébille Chargé d’études - Opinion et Stratégies d’Entreprise

Sébastien Sibai Chargé d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

jacques chirac

Document à télécharger

On en parle dans la Presse

publications associées

Quelques jours après la polémique autour d'une mère accompagnatrice voilée au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, l'Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio...

Sondage

Les Français et le port de signes religieux par les accompagnateurs scolaires et les usagers des services publics

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • Mentions Juridiques

    En utilisant ce service, vous consentez à ce que nous stockions les données que vous nous aurez communiquées afin de pouvoir traiter votre demande. Ce faisant, nous observerons les dispositions légales en matière de protection des données personnelles. Nous vous assurons de ce que les données stockées seront traitées de manière confidentielle et ne seront ni transmises, ni vendues à un tiers.
Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop.
Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.