En partenariat avec

Sondage 30/09/2011

Les Françaises et l’attitude d’Anne Sinclair dans l’affaire DSK

Dans le cadre du dossier spécial réalisé sur Anne Sinclair dans son numéro du 30 septembre, le magazine ELLE a commandé à l’Ifop un sondage exclusif sur la manière dont les Françaises jugent l’attitude d’Anne Sinclair dans l’affaire DSK. Réalisée auprès d’un échantillon national représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus, cette enquête est riche d’enseignements parmi lesquels deux sont importants à retenir :

– L’avis des Françaises sur l’attitude d’Anne Sinclair dans l’affaire DSK est très partagé
En effet, si une courte majorité de femmes (54%) approuve le soutien apporté par Anne Sinclair à DSK depuis son arrestation en mai dernier, elles sont presqu’autant (46%) à exprimer leur désapprobation. Et on note sur ce point un clivage politique très net entre les sympathisantes socialistes – qui approuvent massivement le soutien d’Anne Sinclair à l’ancien ministre de Lionel Jospin – et des sympathisantes de droite et d’extrême-droite beaucoup plus critiques à son égard.

– Si elles s’étaient retrouvées à la place d’Anne Sinclair, les trois quarts des femmes pensent qu’elles auraient, d’une manière ou d’une autre, fini par quitter Dominique Strauss-Kahn.
Invitées à s’imaginer à la place d’Anne Sinclair lors de l’arrestation de DSK en mai dernier, plus d’une femme sur trois (35%) assure qu’elles l’auraient quitté dès l’annonce de son inculpation pour viol et agression sexuelle. Les autres – soit les deux tiers des femmes interrogées (65%) – pensent qu’elles auraient décidé de le soutenir durant la procédure judiciaire. Cependant, le fait de le soutenir durant cette procédure n’implique pas de rester avec lui après son procès. En effet, à peine une femme sur quatre (26%) pense qu’elles auraient adopté la même attitude qu’Anne Sinclair, c’est-à-dire qu’elles l’auraient soutenu et seraient restées avec lui après l’arrêt de la procédure judiciaire : les autres déclarent qu’elles l’auraient quitté une fois la procédure terminée (39%). Ainsi, au total, les trois quarts des femmes interrogées (74%) pensent qu’elles auraient, d’une manière ou d’une autre, fini par quitter Dominique Strauss-Kahn.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 524 femmes issu d’un échantillon de 1 009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge, catégorie socio-professionnelle) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 13 au 15 septembre 2011.

Votre interlocuteur

François Kraus Directeur du pôle Politique / Actualités - Opinion & Stratégies d'Entreprises

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories