Sondage 22/05/2011

Les indices de popularité – Mai 2011

Sarkozy + 1, Fillon + 1 : La chute interrompue.
C’est un Président stabilisé au plus bas que révèle le nouveau Baromètre Ifop-JDD.
Il gagne certes un point après son record d’impopularité du mois dernier. Mais avec 29% seulement de satisfaits, Nicolas Sarkozy obtient le deuxième plus mauvais score de son histoire, comme en octobre 2010 et mars 2011. Il est minoritaire dans toutes les catégories, sauf chez les sympathisants UMP (76% de satisfaits, +4). Ses plus mauvais scores viennent des salariés du public (83% de mécontents), des cadres moyens (83% également) et des ouvriers (78%). Sa plus grande remontée vient des sympathisants du Modem (+9, mais 72% de mécontents).
Sur un fond de pessimisme généralisé (“Rien ne change, tout se dégrade, c’est de pire en pire”, explique une employée, électrice de Sarkozy en 2007), on sent dans cette impopularité l’addition d’un rejet initial, d’un doute ravivé sur l’aptitude présidentielle, d’une inquiétude grandissante sur sa gouvernance et d’une série de mécontentements occasionnels. Rejet initial du “Président des riches”, thème que, loin d’apaiser, l’abandon du bouclier fiscal justifie et réveille. Doute sur l’exercice de la présidence: “Il veut tout gérer ; il veut tout faire tout seul” ; “Son comportement ne correspond pas à un rôle de président, comme le fait de lancer des phrases en l’air sans réflexion”, dit un de ses anciens électeurs. Un autre conclut : “Il est mauvais comme président, c’est une catastrophe”.
Plus grave, on sent grandir une véritable incertitude sur sa compétence, son aptitude à gouverner, particulièrement chez ses anciens électeurs. “Il parle beaucoup dans le vide” ; “Il fait beaucoup de propagande avant de faire des études plus poussées” ; “Il part dans tous les sens, il s’attaque à tout, mais pas en profondeur”. Les décisions sur les radars paraissent à un certain nombre l’illustration de ces défauts.
Avec 49% de satisfaits (+1), le Premier ministre enregistre le même mouvement que son Président, mais 20 points plus haut. Il reste cependant au-dessous de la barre des 50% pour le cinquième mois consécutif.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 1874 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de famille) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 12 au 20 mai 2011.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories