les jeunes et les élections

En partenariat avec

Sondage

Les jeunes et l’élection présidentielle de 2022

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, l’Ifop a mené pour l’ANACEJ une enquête auprès des 18-25 ans pour connaitre leurs opinions et positions sur la présidentielle.

 

Si la quasi-totalité de cette population sait que l’élection aura lieu les 10 et 24 avril prochains, à peine plus de la moitié (57%) se déclare intéressée par la campagne électorale. En ce qui concerne les moyens permettant à cette génération de s’informer sur ce processus démocratique, une chute massive des canaux traditionnels ressort par rapport à mars 2017. Ainsi, lors de la précédente campagne présidentielle, 68% s’informaient avec la télévision (contre 52% maintenant), 24% avec la radio (contre 13%), 14% avec la presse nationale (contre 23%). A l’opposé, 16% s’informent de nos jours avec twitter (contre 6% en 2017), 15% sur YouTube (contre 7%). Parmi les nouveaux canaux de communication, 17% usent d’Instagram et 10% de TikTok.

 

Alors qu’au 1er tour de 2017 la participation a été de 68% pour les 18-24 ans, cette étude indique qu’elle serait de 58% au soir du 10 avril prochain. Il apparait ainsi que le cycle abstentionniste dans lequel se situe la démocratie française touche aussi fortement les plus jeunes, pour beaucoup des primo-votants. On peut y voir une sorte de désenchantement du politique, le scrutin attirant de moins en moins.

 

A l’instar de l’ensemble du corps électoral, les 18-24 ans mettent en tête au premier tour Emmanuel Macron (33%) et Marine Le Pen (22%), avec des scores plus élevés qu’au global. Notons aussi le bon score de Jean-Luc Mélenchon (17%), et le très bas d’Éric Zemmour (7%), ainsi que de Valérie Pécresse (5,5%). Dans un second tour, Emmanuel Macron s’imposerait ainsi facilement (58%) contre Marine Le Pen (42%) bien que l’écart se resserre par rapport à 2017. Cette étude a aussi été l’occasion d’interroger ceux qui ne voteront pas, les 16-17 ans. Ainsi, Emmanuel Macron obtiendrait un score encore plus massif (37%), soit près du double de Marine Le Pen (20%) et très loin devant Jean-Luc Mélenchon (14%).

 

Enfin, en interrogeant les jeunes sur les déterminants du vote, le pouvoir d’achat arrive largement en tête (63%), devant l’emploi (50%), qui est à égalité de la sécurité. Suit l’éducation (49%) et l’égalité entre les genres (48% jugeant cet enjeu comme déterminant). En ce qui concerne diverses mesures, une large majorité se prononce en faveur du recrutement de 100 000 infirmiers (88%), au même niveau que le rehaussement du minimum vieillesse à 950€ par mois. Beaucoup s’expriment aussi en faveur de la systématisation du bio dans les cantines scolaires (77%) ou bien l’instauration d’un revenu étudiant de 850€ mensuel (77% également).

 

Face à l’état de la société française actuelle, les plus jeunes expriment essentiellement des sentiments négatifs : 30% déclarent être révoltés et 28% résignés. Seulement 13% se disent confiants, 6% enthousiastes. Dans le même esprit, 43% ne sont pas satisfaits de leur place actuelle dans la société (44% des 16-17 ans). Parmi les jeunes, l’optimisme ne règne guère : seulement 54% confient qu’ils imaginent mieux vivre dans une dizaine d’années, et ce chiffre tombe à 44% pour les 16-17 ans.

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 499 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 25 ans. Afin de mesurer l’impact d’un abaissement de l’âge du droit de vote à 16 ans, a également été interrogé un échantillon de 379 personnes, représentatif de la population française âgée de 16 à 17 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 10 au 16 mars 2022.

Vos interlocuteurs

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

Jean-Philippe Dubrulle Directeur d'études - Opinion & Stratégies d'Entreprises

les jeunes et les élections

Document à télécharger

Les résultats

Méthodologie de recueil

L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 499 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 à 25 ans. Afin de mesurer l’impact d’un abaissement de l’âge du droit de vote à 16 ans, a également été interrogé un échantillon de 379 personnes, représentatif de la population française âgée de 16 à 17 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 10 au 16 mars 2022.

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories