En partenariat avec

Sondage 02/12/2013

Les jeunes et l’informationsur le VIH / SIDA

L’enquête 2013 sur les jeunes et l’information sur le VIH/SIDA, réalisée par l’Ifop et Maximiles pour Sidaction et ELCS (Elus Locaux Contre le Sida), montre que 86% des jeunes Français déclarent être bien informés sur le virus du SIDA, ses modes de transmission, ses traitements et sa prévention. S’ils sont 68% à se dire « plutôt bien informés » (+ 9 points par rapport à 2012), ils ne sont cependant plus que 18% à estimer qu’ils sont « très bien informés » (-8 points), signe d’une moindre « densité » du niveau d’information des jeunes. Dans le même temps, la proportion de jeunes se déclarant « mal informés » reste stable, passant de 15 à 14%, et aucun jeune interrogé ne se déclare « très mal informé » sur le VIH.
Si ces scores restent encourageants, ils cachent des disparités importantes, notamment en termes d’éducation scolaire sur le sujet. La connaissance des enjeux relatifs au VIH est ainsi nettement plus élevée auprès des personnes qui ont bénéficié d’une information scolaire sur ce thème (89%) que parmi les autres interviewés (61%). Les jeunes qui ont bénéficié à plusieurs reprises d’une information sur le VIH dans le cadre scolaire sont les plus nombreux (98%) à se déclarer bien informés.
L’analyse du niveau d’information sur différents éléments relatifs à la prévention et au traitement du VIH montre, en revanche, que les jeunes sont moins prompts à se dire bien informés. Dans le détail, le niveau d’information s’avère plus élevé en ce qui concerne les lieux où aller se faire dépister (64%, +1 point), l’existence et l’intérêt des préservatifs féminins (63%, -2 points), logiquement davantage connus par les jeunes femmes (69%, soit toujours ce même écart de 11 points avec les hommes observé dans la vague précédente), ainsi que l’existence d’un traitement d’urgence si on a pris un risque (61%, en progression de 3 points par rapport à l’année dernière). Le niveau d’information est plus bas en ce qui concerne les traitements pour les personnes séropositives. Alors qu’ils n’avaient pas été interrogés sur ce point dans les précédentes vagues de l’enquête, les jeunes sont seulement un peu plus de la moitié (51%) à affirmer être bien informés sur ces traitements.

Document à télécharger

Rapport d'étude

Méthodologie de recueil

Echantillon de 604 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 à 24 ans. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage et statut personnel) après stratification par catégorie d’agglomération et par région. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 14 au 19 Novembre 2013.

Votre interlocuteur

Frédéric Dabi. Directeur Général Opinion

publications associées

Pour télécharger ce document, veuillez remplir le formulaire ci-dessous :
  • votre adresse mail professionnelle, si applicable
  • Si applicable
  • Hidden
  • Les données que vous nous communiquez dans ce formulaire seront traitées et conservées uniquement afin de répondre à votre demande et de conserver une preuve du traitement de celle-ci. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits. https://www.ifop.com/politique-de-confidentialite/
    Nous serons ravis de garder le contact avec vous et vous invitons à vous abonner à nos communications. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Inscription newsletter

Retrouvez toute l’actualité d’IFOP – nos publications à la une, à ne pas manquer et pleins d’autres… - dans notre newsletter mensuel envoyé chaque fin de mois.

Déposez
votre brief

S'inscrire à notre newsletter

  • Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les informations concernant les activités de l’Ifop. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

    En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits 

Consultez nos précédentes éditions

Recent Posts

Top Categories